Corée du sud : la Présidente Park Geun-Hye destituée par la cour constitutionnelle

Afriquinfos 7 Vues
2 Min de Lecture

Séoul (© 2017 Afriquinfos) –Après plus de quatre mois de crise politique, la Cour constitutionnelle sud-coréenne a confirmé vendredi matin – à l’unanimité – la destitution de la présidente Park Geun-Hye.

Impliquée dans un vaste scandale de corruption, l’affaire est centrée sur Choi Soon-Sil, une confidente de la présidente. Elle est accusée d’avoir soutiré des millions de dollars à de grandes sociétés industrielles du pays.

La Cour Constitutionnelle a estimé que Park Geun-Hye a violé la loi en permettant à son amie de se mêler des affaires de l’Etat et elle a également fait entorse à la démocratie, toujours selon la Cour Constitutionnelle.

D’après la Cour  estimé que les agissements de la présidente “ont porté gravement atteinte à l’esprit (…) de la démocratie et de l’Etat de droit”.

Avant la lecture du verdict, de violents affrontements entre partisans, détracteurs de Park et forces de l’ordre ont fait deux morts à Séoul.

En perdant son immunité présidentielle, Park Geun-Hye encourt d‘éventuelles poursuites judiciaires. Par ailleurs, elle doit quitter la présidence sud-coréenne et une élection présidentielle anticipée devra être organisée dans les 60 jours qui suivront la date de sa destitution.

Park Geun-Hye s’expose à d’éventuelles poursuites judiciaires.

Innocente Nice