Le Congo s’engage à faire aboutir les études sur le projet pont-route-rail Brazzaville-Kinshasa

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

 

Cette déclaration a été faite mardi à Brazzaville, par le ministre congolais à la Présidence de la République, chargé de l’ aménagement du territoire et de la délégation générale aux grands travaux, Jean Jacques Bouya, à l’occasion de la cérémonie d’ échange de voeux de nouvel an avec le personnel de son département.

Ce projet qui bénéficie du soutien des bailleurs de fonds, notamment la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAD) revêt un grand intérêt pour les deux pays concernés, la république du Congo et la République démocratique du Congo (RDC) ainsi pour la sous-région d’Afrique centrale, rappelle- t-on.

A cet effet, il a exhorté les cadres et agents relevant de son ministère, à faire de cette structure le fer de lance du développement.

- Advertisement -

En outre, M. Bouya a annoncé que la Délégation générale aux grands travaux (DGGT) poursuivra les travaux de la route lourde Pointe-Noire/Brazzaville dans son tronçon Dolisie-Brazzaville, ainsi que ceux des routes dintérêt sous-régional Ketta-Djoum et Okoyo-frontière du Gabon, la réhabilitation et l’elargissement de la Route Nationale N°2 (RN2), le démarrage effectif des travaux du barrage de Liouesso, l’achèvement des travaux de l’usine d’eau de Djiri et des réseaux de distribution associés.

Parmi les priorités de son département pour 2013, M. Bouya a également cité le processus de municipalisation accélérée du département des Plateaux et la mutation de la localité de Kintélé en une ville moderne et attractive où a débuté la construction du complexe olympique pour les 11èmes Jeux Africains de 2015 et de l’ Université Denis Sassou N’guesso dont les travaux sont à achever.

D’autre part, dans le cadre de l’aménagement du territoire, plusieurs chantiers seront mis en oeuvre par la DGGT, entre autres, l’édification d’une véritable dynamique intégrée d’aménagement du territoire, basée sur un développement équitable, qui tienne compte des réalités sectorielles de chaque département, la dynamisation du projet Villages du millénaire et son amplification dans tous les départements du pays.