Les réfugiés de la RDC au Congo-Brazzaville menacés d’une rupture de l’aide alimentaire du PAM

ecapital
1 Min de Lecture

"Le PAM est buté aux problèmes logistiques et ne dispose plus de stocks suffisants d'aide alimentaire pour assister quelque 120. 000 réfugiés congolais établis au nord du Congo-Brazzaville", note le communiqué.

En février dernier, le PAM avait demandé 30 millions de dollars à ses donateurs en faveur des réfugiés de la RDC au Congo Brazzaville.

Des affrontements intercommunautaires, survenus en octobre 2009, sur la gestion des étangs poissonneux dans la localité de Dongo, dans la province de l'Equateur (nord-ouest de la RDC), avaient provoqué le déplacement des populations vers le Congo voisin.

- Advertisement -

Ces réfugiés, préoccupés par les conditions sécuritaires à Dongo, hésitent à retourner chez eux.