Un candidat présidentiel appelle tous les camps à rechercher avant tout l’unité et la paix du pays

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Les hommes politiques congolais "ont trop longtemps passé du temps à privilégier les discours à caractère politique et à négliger les approches pragmatiques de ce qui peut au quotidien améliorer le vécu des citoyens", a dit M. Moka, qui compte rentrer le 11 septembre à Kinshasa pour déposer sa candidature auprès de la Commission électorale indépendante, après sept ans d'exil en Belgique.

Il a déclaré que sa candidature serait indépendante du fait de ses origines à la société civile et qu'il rencontrerait tous ceux qui seront prêts à le rencontrer "sans exclusive et sans à priori ".

Le révérend Moka a souligné qu'il donnerait "une place de choix à la réconciliation et au plan Marshall, afin de remettre la RDCongo sur les rails de la renaissance économique".

- Advertisement -

Il a plaidé pour son plan Marshall avec pour objectif de " stimuler et renforcer les micro-crédits, sans se faire prendre en otage par des ONG qui créent de grandes barrières entre les sources de financement et les petites marchandes".

Il a demandé aux hommes politiques congolais de "sortir des débats idéologiques et se focaliser sur la recherche des solutions ".

"L'essentiel est de fournir aux citoyens ce qu'ils recherchent, sans couleur politique, car les solutions sont les résultats des hommes pratiques que l'on retrouve dans tous les partis politiques, qu'ils soient de la gauche ou de la droite (…) Les guerres idéologiques nous ont trop souvent conduits vers des guerres que nous aurions pu éviter si nous nous étions concentrés sur les apports de chacun plutôt que sur leur camp d'origine. Il y a des anges et des démons dans chaque camp politique", a-t-il ajouté.

L'élection présidentielle congolaise se tiendra en novembre prochain.