Kabila appelle à la construction simultanée des centrales hydroélectriques de Zongo II et d’Ivugha

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Joseph Kabila, qui visitait les installations de Zongo pour s' enquérir de l'état d'avancement des travaux préliminaires au lancement effectif de la construction de la centrale hydroélectrique de Zongo II, a demandé au ministre de l'Energie et les responsables de la Société nationale d'électricité ( SNEL) de procéder à l'électrification et à l'adduction d'eau potable au site touristique Seli Safari et au village Matanda, situé à quelques kilomètres des installations de Zongo.

La construction de cette centrale d'une capacité installée de 150 MW va bénéficier d'un financement de 367 millions de dollars US, dont 360 millions de dollars US de prêt préférentiel de l'EXIM BANK of China et 17 millions de dollars US d'apport du gouvernement.

La réalisation du barrage de Zongo II permettra de disposer d' une source alternative d'énergie électrique pour la ville de Kinshasa et les agglomérations de la province du Bas-Congo. Cette énergie disponible réduira ainsi la forte dépendance de ces centres à l'énergie produite à Inga.

- Advertisement -

Le projet proprement dit consistera en la construction des ouvrages et des installations de production de l'énergie électrique, notamment des postes de haute tension, des cités des exploitants, des infrastructures sociales et des routes internes. A cela s'ajoutent la construction d'une ligne d'interconnexion avec la centrale de Zongo I, de deux lignes de transport de l' énergie vers la ville de Kinshasa et le poste de Kwilu interconnecté avec Inga.

Le barrage de Zongo II se trouve dans la même zone que la centrale de Zongo I mise en service en 1955 avec une puissance installée de 75 MW. Il compte 5 groupes, dont un seul est en service. Un deuxième groupe attend sa remise en service dans 6 semaines par la SNEL.

Le central électrique de Zongo est le premier barrage construit par la Belgique pour alimenter en énergie électrique la capitale de sa colonie Léopoldville, aujourd'hui Kinshasa, alors que Kinshasa n'était peuplée que d'environ 300.000 habitants.