La RD Congo risque de devenir une autre Côte d’Ivoire, selon un candidat à la présidentielle

ecapital
1 Min de Lecture

Il a préconisé l'organisation de l'élection dans un climat réellement apaisé et bien préparé qui pourrait donner lieu à un scrutin et des résultats acceptables et acceptés par la plus large majorité des Congolais.

M. Moka actuellement basé en Belgique, ancienne puissance coloniale de la RDCongo, a mis en doute à cette occasion la volonté des hommes politiques congolais à aboutit à une solution concertée et constitutionnelle pour la mise en place des prochaines institutions du pays.

Un scénario similaire à la Côte d'Ivoire est le plus probable lors de la proclamation des prochains résultats électoraux ainsi qu'une crise humanitaire accentuée, si l'on se réfère aux déclarations de certains candidats à la présidentielle, a-t-il indiqué.

- Advertisement -

M. Moka a exprimé son opposition à l'actuelle gestion des élections.