Plus de 300 femmes victimes de viols dans le Nord-Kivu en 2010

ecapital
2 Min de Lecture

Les viols massifs ont eu lieu dans 13 villages sur l'axe Kibua-Mpofi, dans le territoire de Walikale au Nord-Kivu, indique le rapport, qui ajoute que les groupes armés ont par ailleurs enlevé 116 personnes et pillé 965 maisons et magasins.

Selon le témoignage et informations recueillis auprès de diverses sources, indique le BCNUDH, le mobile de ces attaques était de punir et d'asservir la population locale, que les assaillants considéraient comme des "traîtres" ayant collaboré avec les forces gouvernementales et de piller des armes et d' autres positions.

Le rapport met aussi en lumière les difficultés rencontrées par l'équipe de Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en RDC (MONUSCO) basée à Kibua dans l'accomplissement de son mandant de protection des civils.

- Advertisement -

Le BCNUDH recommande notamment aux autorités de la RDC de déployer, de manière permanente, des forces gouvernementales de défense et de sécurité sur l'axe Kibua-Mpofi de protéger la population civile étant donné la persistance des menaces envers les victimes et les rumeurs d'attaques par des groupes armés dans la zone, de pouvoir au remplacement des agents de la Police Nationale Congolaise (PNC), temporairement déployés à Luvungi et assurer une présence permanente.