La Voix des sans Voix va saisir la Haute Cour militaire sur l’affaire Chebeya

ecapital
2 Min de Lecture

"La Cour militaire n'est pas arrivé à nous présenter tous les auteurs de l'assassinat du défenseur des droits de l'homme, Floribert Chebeya et de son chauffeur Fidèle Bazana", a déclaré, Doli Ibefo.

Pour lui, le procès n'est pas arrivé non plus à donner notamment les raisons de cet assassinat.

La Cour militaire, qui jugeait à Kinshasa les policiers accusés de l'assassinat du défenseur des droits de l'homme Floribert Chebeya et de son chauffeur, a rendu sa décision jeudi en condamnant quatre des huit prévenus à la peine capitale, le cinquième à perpétuité, et en acquittant les trois autres.

- Advertisement -

Toutes les parties ont cinq jours pour interjeter appel contre la décision de la Cour militaire.

Le corps sans vie de Chebeya avait été retrouvé le 2 juin 2010 dans sa voiture dans la commune de Mont Ngafula à Kinshasa, tandis que son chauffeur Bazana a disparu depuis cette date. Selon divers recoupements, Floribert Chebeya devait répondre la veille de son assassinat à une convocation de l'inspection générale de la Police nationale.

Les enquêtes de l'auditorat militaire ont démontré que Chebeya avait été victime de tortures, des coups et blessures, et que ses poignets portaient des traces de menottes.