Cas suspect de coronavirus au Sénégal : Macky Sall appelle ses concitoyens au calme

Afriquinfos Editeur 24 Vues
2 Min de Lecture
Macky Sall

Dakar (© 2020 Afriquinfos)-Après l’annonce lundi de la détection d’un cas suspect de coronavirus sur le sol sénégalais, le président Macky Sall, a appelé ses citoyens au « calme » et à la « sérénité ».

‘’Les services de santé sont en train de prendre en charge le patient en question suivant la procédure recommandée par l’Organisation mondiale de la santé. J’appelle au calme et à la sérénité. J’invite la presse à nous accompagner dans cette phase critique’’, a-t-il déclaré lors d’un conseil présidentiel d’urgence sur l’épidémie de coronavirus.

Les autorités sénégalaises ont, au cours de cette rencontre, annoncé la présence d’un cas suspect de coronavirus dans le pays. Il s’agirait d’un individu de nationalité étrangère, selon plusieurs sources.

Le chef de l’Etat a également appelé les populations à la ‘’vigilance’’. Selon lui, le Sénégal est ‘’prêt’’ à faire face à cette maladie.

‘’Nous faisons aujourd’hui entièrement confiance aux services de santé et aux personnels de santé, qui ont prouvé par le passé et continuent à prouver leur savoir-faire. Ils sont restés mobilisés dans la prévention, la riposte et le suivi de l’épidémie’’, a assuré Macky Sall  qui d’ailleurs a validé le plan national de riposte contre le Covid-19, dont le coût est estimé à plus de 1,5 milliard de francs CFA..

Tout en invitant les services de santé à poursuivre la lutte contre l’épidémie de coronavirus, le chef de l’Etat a également invité ses compatriotes à suivre les consignes des services de santé et des services de sécurité pour éviter la propagation de la maladie.

D’après M. Sall, l’Etat va déployer les moyens nécessaires à la prévention de la maladie.

Il a demandé au comité national chargé de la prévention du coronavirus de mener une « coordination optimale » de ses activités de sensibilisation.

‘’Si on doit mettre en quarantaine, on le fera. Si on doit interdire des manifestations, on va les interdire’’, a poursuivi le président, tout en soulignant que ces mesures seront basées sur des consignes sanitaires.

V.A.