Cameroun : les auteurs de fausses informations sur le net seront sanctionnés

Afriquinfos 8 Vues
2 Min de Lecture

Yaoundé (© 2017 Afriquinfos) – Désormais au Cameroun, recevoir un texto de votre opérateur mobile pourra bientôt être synonyme de pénalités ou même de sanctions.

Les autorités du pays ont décidé de prendre des mesures drastiques contre la diffusion de fausses informations sur les réseaux sociaux.

Les camerounais reçoivent depuis quelques jours des messages de leur opérateur téléphonique, les mettant en garde de la peine encourue: de 6 mois à 2 ans d’emprisonnement, et une amende pouvant aller jusqu‘à 10 millions de Fcfa.

La mesure a été annoncée par la ministre des Postes et des Télécommunications, Minette Libom Li Likeng, dans un communiqué publié le 16 janvier dernier.

Les réseaux sociaux « contribuent à l’essor de l’économie numérique […] ainsi qu’au développement économique, social et culturel en général, leur utilisation malveillante aux fins de désinformation et de distorsion de la réalité, est de nature à créer la psychose au sein de l’opinion publique », a-t-elle déclaré dans la note.

La mesure viserait donc à responsabiliser plutôt qu‘à sanctionner. Mais sur twitter, beaucoup dénoncent une entreprise d’intimidation de la part du Gouvernement, à une période où le Cameroun fait face à de nombreuses contestations dans la partie anglophone de son territoire.

Vignikpo Akpéné