Burundi : vers le lancement du nouveau vaccin contre le pneumocoque

ecapital
2 Min de Lecture

La ministre burundaise de la Santé Publique et de la Lutte contre le sida, le Dr Sabine Ntakarutimanala a souligné à cette occasion que le pneumocoque est la première cause des infections bactériennes chez l'enfant de moins de 5 ans, particulièrement les moins de 2 ans.

Elle a indiqué que sur la base des données de surveillance épidémiologique disponibles dans son ministère, les "Infections Respiratoires Aigues" (IRA) représentent la deuxième cause de morbidité chez les enfants de moins de 5 ans.

En effet, a-t-elle ajouté, en 2006, le Burundi a enregistré dans les structures sanitaires du pays 359.645 cas et ce toutes causes confondues, soit un taux d'incidence égal à 16,96% chez les moins de 5 ans.

- Advertisement -

En revanche, a rappelé la ministre Ntakarutimana, en 2007 et en 2008, ce taux était respectivement de 27,09% et 26,51%.

Le Burundi introduira le vaccin contre le pneumocoque le 20 septembre 2011, a annoncé la ministre Ntakarutimana. Selon elle, grâce au vaccin antipneumococcique, les pays développés ont pu diminuer très sensiblement le nombre de cas de pneumonies à pneumocoque.

Au plan sous-régional, a dit la ministre, l'Afrique du Sud a été le 1er pays africain à introduire ce vaccin dans le calendrier vaccinal de routine. Le Rwanda et la Gambie l'ont introduit en 2009 tandis que d'autres pays comme le Cameroun, la République Démocratique du Congo (RDC) l'ont introduit récemment en cette année 2011.

La cible de ce vaccin contre le pneumocoque sera tout enfant entre 0 et 11 mois, a dit le médecin-pédiatre burundais Déogratias Niyungeko.