Burkina Faso: la Primature à Paul Kaba Tiéba et non à Rosine Sori-Coulibaly

ecapital
2 Min de Lecture

Le nouveau locataire de la primature doit attendre l’approbation de l’Assemblée nationale burkinabé conformément à l’article 46 qui stipule que «le Président du Faso nomme le Premier ministre au sein de la majorité à l’Assemblée nationale, et met fin à ses fonctions, soit sur la présentation par celui-ci de sa démission, soit de son propre chef dans l’intérêt supérieur de la Nation». Agé de 55 ans, Paul Kaba Tiéba est diplômé de l’Université de Grenoble en France. Il est marié et père de trois (03) enfants.

Pour le vote à l’Assemblée nationale, le Premier ministre ne devrait pas avoir peur. Le parti de Roch Marc Kaboré, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), a réussi par le jeu des alliances à obtenir la majorité. Donc, ce devrait être une formalité pour Paul Kaba Tiéba.

Avant de commencer les consultations des membres qui doivent composer son équipe, l’économiste Paul Kaba Tiéba devra faire une déclaration de politique générale devant les députés.

- Advertisement -

 «Dans les trente jours qui suivent sa nomination, le Premier ministre fait une déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale. Cette déclaration est suivie de débats et donne lieu à un vote. L’adoption de cette déclaration vaut investiture. Si la déclaration de politique générale ne recueille pas la majorité absolue des membres composant l’Assemblée nationale, le Président du Faso met fin aux fonctions du Premier ministre dans un délai de huit jours. Il nomme un nouveau Premier ministre conformément aux dispositions de l’article 46 ci-dessus», dispose l’article 63 de la Constitution burkinabé.

 

Anani GALLEY