Le procès de l’affaire Justin Zongo prévu pour le 22 août prochain

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Au total, trois policiers sont mis en cause dans cette affaire. Ils sont accusés de coups mortels et complicité de coups mortels sur la personne de l'élève Justin Zongo. Des coups qui auraient entraîné sa mort en février dernier.

"Tout est mis en oeuvre pour que la vérité soit dite dans l'affaire Justin Zongo", a indiqué le procureur général près la Cour d'appel de Ouagadougou, Mme Méda.

Mme Méda a précisé que des dispositions ont été prises pour que la salle d'audience du tribunal de Grande instance de Ouagadougou qui va abriter le procès, soit accessible au public et qu'il y ait de bonnes conditions d'écoute.

- Advertisement -

Selon le procureur général près la Cour d'appel de Ouagadougou, près une trentaine de témoins ont été entendus dans le cadre de l'enquête qui a été ouverte au lendemain du décès de Justin Zongo.

Qualifié de très sensible, 10 avocats se sont constitués en collectif pour défendre la famille du défunt. Ils auront à confronter leurs arguments contre ceux de 3 autres avocats chargés de défendre les policiers. Si leur culpabilité est reconnue, les accusés accourent une peine d'emprisonnement de 20 ans de prison ferme.

Le décès de Justin Zongo, rappelle-t-on, avait entraîné en février dernier, une vive réaction des élèves et étudiants et une série de violences à travers le pays.

Parties de Koudougou, ces manifestations avaient rapidement gagné tout le pays et touché les autres couches sociales, dont l'armée, causant ainsi la grave crise qu'a connue le pays durant les quatre derniers mois.

Les élèves estiment que l'élève Justin Zongo a succombé des suites de maltraitance qu'il aurait subies au commissariat de Police de Koudougou.

Le dossier, rappelle-t-on, avait été prévu pour être jugé en juin dernier et finalement reporté au 22 août 2011.