L’Afrique du Sud nie avoir conclu d’arrangement pour la sortie de Kadhafi

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Lors d'une conférence de presse, la ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération Maite Nkoana-Mashabane a indiqué que le dirigeant libyen ne se réfugierait pas en Afrique du Sud.

Le lieu où se trouve actuellement le dirigeant libyen est inconnu, a révélé la ministre, en ajoutant qu'elle était surprise d'une insinuation, selon laquelle, l'Afrique du Sud était en train d'arranger la sortie de quiconque.

"Le gouvernement de l'Afrique du Sud voudrait réfuter et dissiper les rumeurs, selon lesquelles, le pays a envoyé des avions vers la Libye pour transférer des individus dans certaines régions non divulguées ou en Afrique du Sud".

- Advertisement -

Cependant, la ministre a déclaré que le gouvernement sud-africain n'était pas prêt à reconnaître le gouvernement rebelle libyen pour le moment.

"Pour nous, si ce gouvernement s'effondre, il n'y aura pas de gouvernement", a-t-elle souligné.

Il y a quelques jours, l'Afrique du Sud a accusé des puissances occidentales d'avoir prolongé le conflit en Libye.

Le conflit libyen aurait dû être réglé plus tôt si les puissances occidentales écoutaient les dirigeants africains, a annoncé samedi l'ancien président sud-africain Thabo Mbeki.

Il a rappelé le plan de paix avancé par l'Union africaine (UA) et accepté par le gouvernement libyen, mais rejeté par les puissances occidentales.

M. Mbeki a fait ces remarques lors du Africa Arise Summit à Bloemfontein, en Afrique du Sud, appelant l'Occident à soutenir les efforts du continent africain.