Libye : expiration d’une offre des rebelles à Kadhafi

ecapital
1 Min de Lecture

"Cette offre n'est plus valide", a déclaré M.Moustafa Abdel-Jalil, lors d'un point de presse, dans la ville rebelle de Benghazi.

"L'offre a été faite il ya un mois par le biais d'un envoyé de l'ONU Abdel Elah al-Khatib, avec un délai de deux semaines", a-t-il ajouté, notant que les deux semaines s'étaient écoulées.

M.Jalil, ancien ministre de la Justice, a pris les rênes du mouvement rebelle après avoir démissionné du gouvernement de Kadhafi en février suite à ce qu'il considérait comme un usage excessif de la force contre des manifestants appelant à l'éviction du leader.

- Advertisement -

Les rebelles se battent contre les forces de Kadhafi depuis des mois dans une tentative de mettre un terme aux 42 ans de règne du leader libyen.

La communauté internationale fait pression sur M. Kadhafi pour qu'il démissionne et la Cour pénale internationale, dont le siège se trouve à La Haye, a émis un mandat d'arrêt contre son fils Seïf el-Islam, son beau-frère Abdallah al-Sanoussi et lui-même.