L’ONU admet le Soudan du Sud comme nouveau membre

ecapital
3 Min de Lecture

Mercredi, le Conseil de sécurité avait adopté une résolution recommandant cette admission, qui fait du Soudan du Sud le 193e membre de l'ONU.

« C'est un grand honneur pour moi d'accueillir, au nom de l'Assemblée générale, la République du Soudan du Sud comme nouveau membre des Nations Unies », a déclaré le président de l'Assemblée générale, Joseph Deiss, dans un discours après le vote.

« C'est un moment historique et heureux pour l'Afrique mais aussi pour la communauté des nations », a-t-il ajouté. M. Deiss a rappelé que l'indépendance du Soudan du Sud était l'aboutissement d'un processus engagé il y a plusieurs années.

- Advertisement -

« La négociation puis la mise en oeuvre de l'accord de paix global de 2005, ainsi que le référendum qui s'est tenu en janvier dernier sont des exemples de règlement pacifique d'une situation conflictuelle, un exemple pour la paix et la coopération pour le bien des populations », a-t-il dit.

« Je rends hommage au Soudan d'avoir accepté le résultat du référendum et d'avoir, en outre, été le premier pays à reconnaître cette jeune nation », a dit Joseph Deiss.

« Les Nations Unies ont accompagné le processus menant à l'indépendance et sont prêtes, pour consolider ce succès, à continuer à soutenir le Soudan et le Soudan du Sud dans leur effort de trouver une solution pacifique aux questions encore ouvertes et de vivre dans la paix et l'harmonie », a ajouté le président de l'Assemblée générale.

« Bienvenue au Soudan du Sud. Bienvenue au sein de la communauté des nations », s'est exclamé de son côté le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

« Nous promettons d'aider le Soudan du Sud à façonner son avenir », a-t-il ajouté. « Il est impératif que vous résolviez les différends restant avec le même pragmatisme et le même leadership que vous avez affiché jusqu'à présent ».

Selon le secrétaire général, « le Sud et le Nord partagent un destin commun. Ils doivent voir l'avenir comme partenaires, non comme rivaux ». « L'engagement de tous les Etats membres sera essentiel alors que le Soudan du Sud progresse. Ensemble, restons fidèles à la cause de la paix et de la justice pour tous. Ensemble, disons aux citoyens de notre nouvel Etat membre : vous êtes assis avec nous désormais. Nous nous tenons à vos côtés », a-t-il ajouté.