Les livraisons d’armes à l’opposition libyenne violent la résolution de l’ONU, selon Moscou

ecapital
1 Min de Lecture

S'exprimant à la Douma d'Etat, M. Lavrov a déclaré que le ministère russe des Affaires étrangères a demandé à son homologue français de confirmer si les informations sur les ventes d'armes françaises à la Libye étaient vraies.

"Si cela se confirme, c'est une violation très grossière de la Résolution 1970 du Conseil de sécurité de l'ONU", a-t-il affirmé selon l'Agence de presse Itar-Tass.

La résolution de l'ONU, adoptée en février, a imposé un embargo sur les armes destinées à la Libye.

- Advertisement -

Les informations sur les livraisons d'armes de la France aux rebelles libyens ont été mentionnées mercredi dans un article du quotidien français Le Figaro. L'article indique que les cargaisons comprenaient des roquettes anti-char et d'armes légères.

Le journal a également déclaré que la France, une force majeure dans le fonctionnement de l'OTAN en Libye, n'a pas informé ses alliés de la démarche.

Paris a déclaré mercredi n'avoir pas violé l'embargo de l'ONU parce que les armes qu'il ont parachutées aux rebelles étaient nécessaires pour la protection des civils.