Le Parlement français votera sur la prolongation de l’intervention en Libye

ecapital
1 Min de Lecture

Le vote, prévu au 12 juillet, serait précédé d'un débat pour examiner la possibilité de prolonger l'intervention militaire en Libye, a indiqué M. Accoyer lors d'un point de presse.

Selon la Constitution française, "lorsque la durée de l'intervention excède quatre mois, le gouvernement soumet sa prolongation à l'autorisation du Parlement". En cas de désaccord entre les deux chambres du Parlement,  "il peut demander à l'Assemblée nationale de décider en dernier ressort".

La France est l'un des défenseurs de l'idée d'une intervention étrangère en Libye et a présenté au Conseil de sécurité de l'ONU, avec le Royaume-Uni et le Liban, la résolution 1973, adoptée le 17 mars et qui autorise la prise de "toutes les mesures nécessaires (…) pour protéger la population civile" en Libye.

- Advertisement -

Elle a été aussi l'un des premiers pays à intervenir dans le pays de l'Afrique du Nord depuis la fin du mois de mars. Selon le quotidien français "Le Parisien", cette intervention aurait coûté jusqu'ici à la France plus de 87 milliards d'euros.