Une délégation de l’UE à Alger pour des consultations sur la lutte antiterroriste

ecapital
2 Min de Lecture

Cette visite, qui doit se poursuivre jusqu'au 21 juin, entre dans le cadre des consultations entre l'Algérie et l'UE dans sur la lutte contre le terrorisme et les questions liées à la sécurité, a-t-on ajouté de même source.

Ce dimanche, M. De Kerchove s'est entretenu avec une délégation algérienne conduite par Kamel Rezag Bara, conseiller auprès du président de la République.

Les deux parties ont procédé, à cette occasion, à un examen " approfondi" de l'état de la coopération entre l'Algérie et l'UE dans le domaine de la lutte contre le terrorisme transnational, et réaffirmé leur volonté commune de la poursuivre et de l'intensifier, a-t-on encore indiqué.

- Advertisement -

Le 1er juin dernier, le ministre délégué algérien chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, avait annoncé qu'une réunion des pays du Sahel et leurs partenaires extrarégionaux se tiendra début septembre à Alger pour organiser la coopération antiterroriste.

Outre les pays de la région, la réunion de septembre regroupera également des pays extrarégionaux comme les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France et le Royaume-Uni.

Ces derniers mois, l'Algérie a multiplié des discussions avec des pays occidentaux sur la lutte antiterroriste. Une délégation américaine conduite par Mark Adams, haut conseiller au Bureau des affaires politiques et militaires auprès du département d´Etat, a séjourné en Algérie du 12 au 14 juin, dans le cadre de consultations portant sur les risques de prolifération d´armes de tous types, en particulier l´armement spécialisé dans la sous- région, en relation avec la crise libyenne.

Cette délégation composée de membres du département de la Défense et de la Sécurité intérieure s'est entretenue au cours de son séjour avec de hauts responsables algériens, à leur tête Kamel Rezag Bara, le conseiller du président algérien.