Algérie : ouverture des travaux des premiers états généraux de la société civile

ecapital
1 Min de Lecture

Organisée par le Conseil national économique et social (CNES), cette réunion inédite de trois jours regroupe les représentants de l'ensemble des secteurs professionnels et associatifs, des syndicats, et du monde de la culture, des médias et de la communication.

Des personnalités et intellectuels nationaux établis en Algérie et à l'étranger, des organisations estudiantines et de la jeunesse et des conseils de déontologie et d'éthique ainsi que des cercles citoyens de réflexion et d'action et des sociétés savantes sont également présents.

Les travaux, qui doivent se dérouler pour l'essentiel dans le cadre de cinq ateliers thématiques, seront couronnés par des recommandations et une déclaration générale.

- Advertisement -

Ces assises se tiennent dans une conjoncture marquée par une effervescence sociale et politique, prélude aux réformes politiques "profondes" annoncées par le président algérien Abdelaziz Bouteflika et dont l'exécution est l'objet, depuis le 21 mai, de consultations avec des partis et des personnalités politiques.

Cette conférence s'inscrit en droite ligne des directives développées par le président Bouteflika, le 15 avril dernier concernant la nécessité de faire du mouvement associatif le véritable relais entre la société politique et la société civile.