Covid-19 : la coopération et les vaccinations, seuls moyens pour sortir de la pandémie selon l’OMS

vaccin anti covid-19

Genève (© 2021 Afriquinfos)-La distribution inégale des vaccins n’est pas seulement un scandale moral, mais aussi un échec économique et épidémiologique, a déclaré vendredi dernier le chef de l’Agence de santé des Nations Unies lors d’une réunion du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), alors que le nombre de nouveaux cas de la Covid-19 a presque doublé dans le monde au cours des deux derniers mois. 

Allant dans le même sens, l’OMS a laissé entendre que l’équité vaccinale est le «défi de notre temps». «L’équité en matière de vaccins est le défi de notre temps», «et nous sommes en train d’échouer», a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), vendredi dernier, lors du sommet axé autour du thème «Un vaccin pour tous».

Tedros Adhanom Ghebreyesus a lors de la rencontre indiqué que sur les 832 millions de doses de vaccin déjà administrées sur la planète, 82% sont allées à des pays à revenu élevé ou intermédiaire supérieur, tandis que seulement 0,2% ont été envoyées aux pays à faible revenu. Rien que dans les pays à revenu élevé, une personne sur quatre a reçu un vaccin, un ratio qui chute à 1 sur 500 dans les pays plus pauvres.

La propagation rapide des variants, l’utilisation incohérente et l’assouplissement prématuré des mesures de santé publique, la lassitude à l’égard des restrictions sociales et l’inégalité «dramatique» de la couverture vaccinale sont les facteurs qui ont conduit à un pic alarmant de nouveaux cas et de décès, selon le Directeur général de l’OMS.

«L’heure est au partenariat, pas au favoritisme»

«Nous avons les outils nécessaires pour mettre fin à cette pandémie», a-t-il ajouté. Aujourd’hui, même si le COVAX a distribué 40 millions de doses à 100 pays, c’est loin d’être suffisant, a-t-il fait valoir. L’OMS s’attendait à distribuer déjà 100 millions de doses. Certains pays n’ont rien reçu, d’autres n’en ont pas reçu assez, et d’autres encore ne reçoivent pas la deuxième série de doses à temps, schématise l’institution spécialisée de l’ONU. Tedros a appelé les pays disposant de suffisamment de vaccins pour couvrir leur population «plusieurs fois» à faire des dons immédiats au mécanisme COVAX.

Ngozi Okonjo-Iweala, Directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui prenait également part à la rencontre virtuelle, a qualifié ces disparités de «moralement inadmissibles». Les membres de l’OMC ont réduit les restrictions à l’exportation de 109 dans près de 90 pays à 51 dans 62 pays, et avec un engagement pragmatique, a-t-elle fait remarquer.

Lors d’une visite à Athènes la semaine dernière, le Directeur régional de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Europe, Hans Kluge, soulignait que le seul moyen pour faire face à la pandémie est d’intensifier les vaccinations et faire confiance aux vaccinations.

« Il est important que nous le répétions, que les vaccins sont sûrs et efficaces. Et les avantages l’emportent largement sur les risques éventuels », a ajouté le Premier ministre grec. Alors que le monde s’efforce de contenir la pandémie, la vaccination est en cours dans un nombre croissant de pays avec les vaccins contre la COVID-19 déjà autorisés.

Par ailleurs, 272 vaccins candidats sont toujours en cours de développement dans le monde, dont 88 font l’objet d’essais cliniques, selon les dernières informations publiées par l’OMS.

Innocente Nice

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés