Le Kenya souhaite maintenir l’offensive contre les shebabs

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Le ministre de la Sécurité intérieure, le professeur George Saitoti, a déclaré jeudi que la poursuite de l'offensive des forces kenyanes, somaliennes et des forces de paix de l'Union africaine dans la Corne de l'Afrique pour éliminer l'emprise du groupe terroriste shebab continuait de bénéficier d'un soutien massif des habitants de Somalie et de la communauté internationale.

« Cette région côtière du Kenya a connu ces dernières années une série d'enlèvements de ressortissants étrangers comme à Lamu en septembre dernier où deux étrangers ont été enlevés dans leur station touristique », a déclaré jeudi M. Saitoti dans la ville côtière de Mombasa.

Les shebabs ont fait voeu de lancer des représailles sur ce pays, prenant pour cible principalement les forces de sécurité des villes frontalières du nord du Kenya, où des dizaines de personnes ont été tuées par des mines terrestres et des attaques à la grenade attribuées à ce groupe combattant.

- Advertisement -

Les shebabs ont déclaré qu'ils considéraient la présence de forces kenyanes dans le sud de la Somalie comme un acte de guerre. Ce groupe, allié au réseau terroriste mondial Al-Qaïda, a maintenant déclaré la guerre totale au Kenya, en riposte à l’incursion militaire « contre nos frères en Somalie ».

Pour sa part, M. Saitoti a déclaré que la menace pour la sécurité représentée par les shebabs, mouvement responsable présumé d'attaques sporadiques sur le sol kenyan, ne pouvait être ignoré, si l'on prend en compte les liens du groupe avec des mouvements terroristes internationaux comme Al-Qaïda, et que cela justifiait la décision du Kenya de protéger ses intérêts nationaux, tels que le secteur du tourisme qui a été considérablement affecté par les activités du groupe terroriste sur les côtes kenyanes.