Togo : lancement du PNIASA pour une croissance agricole annuelle de 6% à l’horizon 2015

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Le programme est soutenu par des partenaires techniques et financiers multiples qui ont permis au gouvernement de sécuriser près de 150 millions de dollars.

"Grâce à l'appui de ses partenaires, le Togo est à l'avant-garde de la nouvelle dynamique qui doit conduire vers l'essor d'une agriculture moderne sur notre continent", a relevé le Premier ministre Gilbert Houngbo.

"Notre leadership est un privilège, mais aussi une lourde responsabilité. Le Togo se doit de garder le cap du renouveau dans le secteur agricole", a-t-il ajouté.

- Advertisement -

Selon le Premier ministre, le gouvernement togolais "s'est engagé dès 2010 à allouer au moins 10% de son budget national à l'agriculture" afin d'atteindre une croissance agricole annuelle d'au moins 6% à l'horizon 2015.

"La réalisation de cet objectif demeure l'une des plus grandes du gouvernement", a déclaré M.Houngbo.

Le PNIASA comporte trois projets prioritaires qui conforteront les succès qu'enregistre déjà le secteur agricole au travers des excédents céréaliers sur les trois précédentes campagnes agricoles. Il s'agit du Projet d'appui au développement agricole au Togo (PADAT), le Projet d'appui au secteur agricole du (PASA) et le volet Togo du Programme de productivité agricole en Afrique de l'ouest (PPAAO).

Le PADAT est centré sur l'amélioration de la production de trois cultures vivrières stratégiques le maïs, le manioc et le riz ainsi que sur les infrastructures agricoles et rurales. Le PASA met l'accent sur la transformation, la valorisation et l'accès au marché des cultures vivrières et appui les cultures d'exportation. Cependant, le PPAAO couvre la recherche et le conseil agricole avec la mise à disposition des technologies pour les cultures vivrières, l'élevage traditionnel, la pêche continentale et l'aquaculture.

Pour le Premier ministre Houngbo, le Togo est en "train de réaliser, comme pays pilote, ce qui est attendu comme étant le résultat du processus PDDAA dans plusieurs pays à travers l'Afrique au Sud du Sahara".