Côte d’Ivoire : un ministre réclame des efforts "incisifs" dans la lutte contre les mutilations génitales

Afriquinfos Editeur
1 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Mme Coffie qui intervenait à l'occasion de la célébration de la journée internationale consacrée à la lutte contre ce fléau a plaidé pour une responsabilisation des communautés en vue de dénoncer les auteurs des mutilations.

"Certes des progrès ont été enregistrés, mais il y a encore beaucoup d'actions à mener face à l'ampleur du fléau", a noté la ministre, relevant que l'excision pratiquée dans plusieurs régions du pays constitue une violation "fondamentale" des droits humains.

"Le gouvernement fera preuve de fermeté et de rigueur pour éradiquer les mutilations génitales féminines et restaurer l' intégrité et la dignité de la petite fille et de la femme", a-t- elle assuré.

- Advertisement -

La journée mondiale de lutte contre les mutilations génitales féminines est organisée le 6 février de chaque année dans le monde.

Selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé ( OMS), entre 130 et 140 millions de femmes ont subi une forme quelconque de mutilation génitale.

La Côte d'Ivoire est l'un des pays d'Afrique les plus touchés par la pratique de l'excision et l'on estime à 36% le nombre de femmes excisées dans le pays.