Revue de la presse ivoirienne du 6 février

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

LE PATRIOTE

Depuis quelques temps, des rumeurs évoquent des relations tumultueuses entre le chef de l'Etat Alassane Ouattara et son Premier ministre Guillaume Soro. Alassane Ouattara serait sur le point de livrer son chef de gouvernement à la Cour pénale internationale (CPI). C'est pourquoi celui-ci aurait déserté ses bureaux de la Primature pour se cacher. Il a été annoncé avec insistance son arrestation. Il ne s'agit que de rumeurs. Guillaume Soro n'a effectivement pas été à ses bureaux depuis quelques jours. Le Premier ministre est simplement en congé. Des congés autorisés par le président Alassane Ouattara. D'ailleurs lui-même a pris une semaine de congés en France à Nice notamment pour se reposer. Tous ces bruits devraient cesser définitivement parce que Guillaume Soro devrait reprendre le travail ce lundi.

SOIR INFO

- Advertisement -

Le président de la jeunesse du Parti démocratique de Côte d' Ivoire (PDCI), Bertin Kouadio Konan, réclame un congrès au parti qui l'a vu grandir et dans lequel il a toujours milité. Elu député sous la bannière de ce mouvement politique fondé, il y a plus 50 ans par feu Félix Houphouët-Boigny, Bertin Kouadio Konan estime que son parti ne tire pas les conséquences de ce qui lui arrive. Selon plusieurs sources bien introduites, il se dessine déjà deux blocs. Le premier est constitué de personnes pour qui le PDCI doit faire sa mue. Le second bloc a pour membres ceux qui considèrent que le président Henri Konan Bédié est un monument à ne pas égratigner. Dans tous les cas, tout cela annonce les couleurs d' une bataille dans laquelle de nombreux cadres du parti pourraient laisser leurs plumes.

FRATERNITE MATIN

Les Ivoiriens ne se sont jamais montrés aussi en joie depuis la fin de la crise post-électorale qu'à l'occasion de la victoire (3- 0) des Eléphants sur les Equato-guinéens samedi lors du match des quarts de finale de la 28ème Coupe d'Afrique des nations. De Yopougon à Port-Bouët en passant par Adjamé, Treichville, Marcory et Koumassi, d'immenses vagues de supporters ont déferlé dans les rues de la capitale économique, Abidjan, pour saluer le ticket de la demi-finale obtenu avec panache par Didier Drogba et ses camarades. Femmes, hommes, enfants, jeunes et moins jeunes sont descendus dans la rue, défiant les automobilistes pour danser, chanter et manifester leur joie. Les automobilistes, eux aussi, acteurs de ces scènes de joie ne se privaient pas de délivrer des numéros de rallye tout en respectant le monde qui était partout dans la rue. Pendant que de véritables grappes humaines avaient fait le siège des artères de la ville, les barrant carrément, dans les maquis et bars, on se saoulait à s'étrangler.