Guinée : beaucoup d’efforts restent à faire dans le contrôle de la qualité de l’alimentation

Afriquinfos Editeur 6 Vues
3 Min de Lecture

Cette information relayée par la presse locale relance les débats sur la qualité des aliments vendus sur les marchés guinéens.

Aussi tôt arrêtés, les quatre marchands ont été séquestrés dans les locaux de la gendarmerie départementale de N'Zérékoré, où ils auraient reconnu leur "forfaiture'', a-t-on appris de source policière.

Cette nouvelle qui s'est répandue comme une trainée de poudre à travers tout le pays, a créé une sorte de psychose chez les consommateurs, qui depuis cette annonce, ont l'air de se méfier de l'huile rouge vendue sur les marchés.

Ainsi, dans la capitale, les marchands d'huile de palme commenceraient à éprouver quelques difficultés à écouler leur huile, importée principalement de N'Zérékoré où a lieu ce fameux " mélange d'huile avec de la peinture'', en vue de rendre plus " rougeâtre'' cette huile de palme.

L'année dernière déjà, une centaine de bidons d'huile rouge avaient été renvoyés en Guinée par les services de douane de la France. Des contrôles avaient décelé des impuretés dans cette huile. Cela était dû au fait que certains marchands d'huile auraient la manie de mélanger de l'huile ro1uge à la "soude caustique'', afin de l'empêcher de "coaguler'', a confié à Xinhua un fin connaisseur du monde commercial guinéen.

D'autres cas de mauvaise qualité de produits ont été révélés récemment par les services de contrôle de qualité de Conakry. Il s'agirait de sucre importé par une société de la place. Cette quantité de sucre porterait sur 8 mille tonnes, et sa conservation dans un endroit humide aurait réduit en liquide les sacs de sucre, d'après nos sources.

Cette quantité fait partie de 15 mille tonnes de sucre commandées par le gouvernement guinéen, dans le cadre de l'approvisionnement des populations en denrées alimentaires en quantité suffisance.

Des exemples qui prouvent à suffisance que beaucoup d'efforts restent à faire au niveau de l'amélioration de la qualité de l'alimentation en Guinée.

Pour cela, le gouvernement guinéen promet de revoir les services de contrôles de qualité en les dotant de moyens adéquats pour mieux accomplir leur tâche.