Des prospections sous-marines pour évaluer le potentiel halieutique guinéen

Afriquinfos Editeur 9 Vues
2 Min de Lecture

Ces prospections, qui se mènent en ce moment à bord du bateau de recherche baptisé "Général Lansana Conté", mobilise des experts travaillant pour le compte du centre de recherche halieutique de Boussoura et le centre de recherche de Rogbanè. Elles vont coûter 500 millions de francs guinéens (50.000 euros) pour une durée de 2 semaines.

Les opérations de recherche vont se dérouler dans un rayon de 10 à 40 mètres de profondeur.

L'objectif de ces prospections est "d'actualiser les données" sur le potentiel halieutique guinéen, en vue de servir d'arguments, lors des négociations avec les partenaires intéressés par les ressources halieutiques guinéens.

Pour ce qui est du bateau de recherche à bord s'effectue ces prospections, il a été acheté au Japon pour un montant de 7 millions de dollars américains, au début des années 2000, et aurait effectué 6 campagnes depuis son acquisition.

La Guinée recèle d'énormes potentiels halieutiques, dont la gestion n'a pas toujours été faite de façon judicieuse. Avec l' avènement du gouvernement Alpha Condé, la révision des accords de pêche a commencé.

C'est ainsi qu'au terme d'un accord passé récemment entre la Guinée et la Chine, une trentaine de bateaux chinois ont pris position aux larges des côtes guinéennes pour pêcher du poisson destiné à des fins industrielles.