Guinée : les pompistes suspendent leur mot d’ordre de grève initialement prévue lundi

Afriquinfos Editeur 6 Vues
2 Min de Lecture

Dans un communiqué, l'association invite tous les pompistes à poursuivre leurs activités, jusqu'à nouvel ordre.

Cette décision vient soulager les automobilistes de la capitale guinéenne, Conakry, suite aux rumeurs qui ont couru sur le débrayage en vue des pompistes pour faire le plein.

Avec la conjoncture économique qui bat son plein, malgré les efforts engagés par le gouvernement pour freiner l'inflation, une grève des pompistes ne pouvait que compliquer la vie aux habitants de Conakry, a confié un syndicaliste à Xinhua sous couvert d' anonymat.

C'est la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG), la centrale mère du pays, en proie à une crise de leadership depuis un certain temps, qui gère le dossier des pompistes.

Des négociations ont été ouvertes entre les représentants des pompistes et les sociétés pétrolières sous l'arbitrage de l' inspection générale du travail.

Les pompistes guinéens avaient déposé un préavis de grève auprès de la CNTG, dans lequel ils menacent de débrayer à compter du 16 janvier, a-t-on appris de source syndicale.

Les pompistes réclament une revalorisation de leurs salaires, qu'ils jugent dérisoires.

La dernière grève des pompistes date de juillet 2009. Des négociations entre les sociétés pétrolières et le mouvement syndical avaient favorisé la reprise du travail dans les stations services. Mais une source syndicale a confié à Xinhua que ces négociations n'avaient pas abouti à une amélioration des conditions de travail et de vie des pompistes.

La nouvelle sur la grève des pompistes avait poussé ce samedi de nombreux automobilistes à prendre d'assaut les stations services de Conakry, pour s'approvisionner en carburant.