le parti de Gbagbo en meeting samedi pour une "remobilisation" de ses militants

Afriquinfos Editeur 6 Vues
2 Min de Lecture

"Le meeting de samedi prochain vise tout d'abord à remobiliser les troupes car le parti a été désarticulé dans tout son fonctionnement" depuis la chute de Laurent Gbagbo le 11 avril dernier, a indiqué Michel Amani N'guessan lors d'une conférence de presse.

"Ce sera un moment de réflexion, de pause pour envisager l’avenir et voir les grandes orientations au niveau des activités de 2012", a-t-il ajouté.

Selon le conférencier, le meeting est "une revue des troupes" à l'effet de "faire disparaitre la peur en elles" et les mobiliser pour le retour des exilés, la libération des détenus et le dégel des avoirs des hauts responsables du régime déchu.

Laurent Gbagbo a été transféré début décembre dernier devant la Cour pénale internationale (CPI) pour répondre de "crimes de guerre" et "crimes contre l'humanité" commis lors de la crise post- électorale qui a fait au moins 3 000 morts.

Plusieurs de ses proches et hauts responsables de son régime sont en exil ou détenus dans des prisons du nord du pays et leurs avoirs ont été gelés.

"Toutes les mesures ont été arrêtées pour que la cérémonie de samedi prochain soit une réalité et sans accrocs", a souligné Michel Amani N'guessan affirmant s'être accordé avec les ministres de l'Intérieur et de la Défense pour la sécurisation de la manifestation.

"Nous sommes tombés parfaitement d'accord pour la rentrée politique du FPI, l'Etat s'engage à sécuriser la manifestation avec l'appui de la police de l'Onuci (Casques bleus)", a-t-il assuré.

Le meeting de samedi intervient après de précédentes manifestations publiques à Abidjan et Bonoua (sud, 70 km d'Abidjan) émaillées d'incidents.