Nigeria : trois personnes tuées lors d’une manifestation

Afriquinfos Editeur 4 Vues
3 Min de Lecture

Le retrait de subvention du carburant au Nigeria a déclenché des manifestations dans plusieurs villes, et il y a des appels pour des grèves et des manifestations massives à travers le pays.

Dans l'Etat de Lagos (sud-ouest), un jeune homme a été abattu par les policiers, tandis que trois autres ont subi des blessures par balle.

L'Agence de réglementation du prix des produits pétroliers a formellement annoncé la suppression de la subvention, un geste qui a incité les vendeurs de pétrole à augmenter leurs prix de 65 nairas (0,41 dollar américain) à presque 200 nairas (1,25 dollars américains) par litre.

Les victimes ont été enregistrées dans l'Etat de Lagos et dans l'Etat de Kano (nord).

Segun Fabunmi, un officier de la police divisionnaire de l'Etat, a déclaré que ses hommes ont dû tirer sur des jeunes hommes jouant au football dans la rue parce qu'ils ont tenté de désarmer ses hommes qui se sont précipités là lors qu'ils ont appris qu'il y avait des perturbations dans la région.

M. Segun a décrit les jeunes hommes comme des voyous, ajoutant que ses hommes ont agi dans l'auto-défense.

De même, deux manifestants ont été abattus dans le nord de l'Etat de Kano par les responsables de la sécurité déployés pour contenir l'émeute dans la ville.

Le porte-parole de la police d'État Magaji Majiya a demandé aux résidents d'éviter les actes susceptibles d'enflammer la violence dans l'État.

Des millions de Nigérians ont déserté les bureaux, les marchés, et les autoroutes lundi dans le respect d'une ordonnance de rester à la maison par le Nigeria Labor Congress (NLC), tandis que le syndicat s'est engagé à poursuivre la grève jusqu'à ce que le gouvernement fait baisser les prix du car.