des militants de Boko Haram ont tué 12 chrétiens dans une église

Afriquinfos Editeur 6 Vues
2 Min de Lecture

Les militants de Boko Haram ont attaqué les fidèles qui assistaient à une messe dans l'église vendredi vers 07h30, heure locale. Ils ont tué 12 personnes et plusieurs dizaines d'autres fidèles ont été blessés, a indiqué à l'agence Xinhua, sous couvert d'anonymat, un officiel de l'Agence nationale pour les situations d'urgence (NEMA).

Les fidèles écoutaient un sermon lorsque les assaillants ont ouvert le feu.

L'attaque a eu lieu à peine cinq heures après que l'inspecteur général de la police Hafiz Ringim a tenté de rassurer les chrétiens et les sudistes vivant dans le nord en leur promettant que la police étoufferait dans l'oeuf toute éventuelle attaque contre les habitants de la région.

L'Etat d'Adamawa, qui a pour capitale Yola, est l'un des Etats du nord comptant un grand nombre de chrétiens.

Précédemment, le groupe Boko Haram avait donné aux chrétiens vivant dans le nord du Nigeria trois jours pour quitter la région à majorité musulmane.

Des conflits fréquents ont lieu entre les musulmans vivant pour la plupart dans le nord du Nigeria et les chrétiens dont la majorité vit dans le sud.

Il semble que Boko Haram soit déterminé à répondre par la violence à l'état d'urgence décrété par le président nigérian Goodluck Jonathan, qui est de religion chrétienne.

L'état d'urgence a été imposé dans les Etats de Yobe, de Borno, du Plateau et du Niger visés par Boko Haram. Le président Jonathan a également ordonné la fermeture de sections de la frontière.