Côte d’Ivoire : lancement des travaux de réhabilitation du "Bloc ministériel" des AE financés par la Chine

Afriquinfos Editeur
3 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Le "Bloc ministériel" est un ensemble de bâtiments administratifs construit en 1961 et regroupant les services de deux ministères dont le ministère des Affaires étrangères.

Sa réhabilitation est financée par le gouvernement chinois et mise en oeuvre par une entreprise chinoise, le Groupe d'Ingénierie de la Construction de JiangSu de Chine.

Les travaux qui dureront 15 mois concernent, entre autres, le changement de tous les luminaires, le remplacement des câbles principaux, le remodelage du système de ventilation, l'entretien de l'ouvrage imperméable, le remplacement du système de transformation et de distribution de basse et haute tension, le renouvellement du dallage en mosaïque sur le mur extérieur.

- Advertisement -

"L'achèvement des travaux permettra d'améliorer les conditions de travail, tout en écartant les dangers latents", a souligné l'ambassadeur de Chine, Wei Wenhua.

Il a saisi l'occasion pour expliquer les principes appliqués par le gouvernement chinois dans ses rapports avec les pays africains.

"Amitié sincère, traitement d'égal à égal, soutien mutuel et développement commun, tels sont les principes appliqués par le gouvernement chinois dans ses relations d'amitié et de coopération avec les pays d'Afrique dont la Côte d'Ivoire", a-t-il dit.

Pour le ministre ivoirien des Affaires étrangères, Daniel Kablan Duncan, "l'excellence des relations entre la Chine et la Côte d'Ivoire viennent une fois encore de se manifester" avec la réhabilitation du "Bloc ministériel".

Il a relevé l'apport de la Chine au développement de la Côte d'Ivoire à travers la réalisation ou la mise en oeuvre de " nombreux" projets dont la construction et la réhabilitation du Palais de la culture d'Abidjan, l'équipement d'un centre de recherche sur la paludisme, la construction d'une voie express entre Abidjan et Grand-Bassam (30 km), la construction de quatre lycées d'excellence, la construction de centres de formation aux métiers agricoles, la construction d'un hôpital de référence à Gagnoa (centre-ouest) et la construction d'une salle de conférences pour le ministère des Affaires étrangères.

Daniel Kablan Duncan a souligné les accords économiques et financiers obtenus par son pays auprès de la Chine.

Il s'agit, a-t-il cité, d'un don de 80 millions de yuan (5,8 milliards FCFA) dans le cadre de la reconstruction post-crise, de l'octroi d'un prêt sans intérêt de 20 millions de yuan (1,4 milliard FCFA), un don d'équipement d'urgence de 15 millions de yuan (1,09 milliard FCFA) et de l'annulation partielle d'une dette de 75 millions de yuan (5,4 milliards FCFA).

Le chef de la diplomatie ivoirienne entrevoit des "perspectives heureuses d'échanges commerciaux" avec la Chine suite à "la paix retrouvée et une reprise économique déjà perceptible" dans son pays.

"Le gouvernement ivoirien compte sur le savoir-faire et le dynamisme des entreprises chinoises pour prendre une part active à la reconstruction post-crise", a-t-il conclu.