Afrique du Sud : la première édition du Festival Essence atterrit en Afrique

Afriquinfos 3 Vues
2 Min de Lecture

Durban (© 2016 Afriquinfos)- Du 8 au 13 novembre dernier, s’est déroulée à Durban, en Afrique du Sud la première édition du festival « Essence ».

Une première en Afrique, ce rendez-vous culturel a attiré de nombreux participants et visiteurs venus d’Afrique ainsi que des Etats-Unis, y compris des célébrités hollywoodiennes telles que le comédien et animateur de talk-show, Steve Harvey, les musiciens Estelle et Kelly Price.

Selon les organisateurs, l‘évènement a permis de connecter les peuples noirs épars, avec des ambitions communes dans la musique, la mode, l’autonomisation des femmes et l’entreprenariat.

«  Nous souhaitons que la communauté internationale s’intéresse aux artistes locaux, pour leur travail phénoménal, à leurs créations. Nous voulons que le monde le voie, nous voulons raconter une histoire à tout le monde sur le grand art local ici, sur toute l’activité, nous voulons vraiment passer le mot afin d’attirer plus de clients et avoir plus de succès, »  a affirmé Michelle Ebanks, présidente d’Essence Magazine.

Le festival Essence est également connu pour ses séminaires d’autonomisation libre d’accès.

« Nous avons beaucoup appris, comme par exemple le style, les tendances, ils nous parlent des tendances internationales … Comment les incorporer en utilisant aussi nos étoffes traditionnelles, parce que j’utilise nos tissus traditionnels. Donc, maintenant, je vais peut-être arriver à concevoir des vêtements exportables, mais en utilisant nos tissus », a indiqué Nyameka Ntonga, styliste sud-africaine.

« C’est juste une expérience incroyable de rencontrer d’autres créateurs africains, partager les mêmes expériences, partager les mêmes programmes, partager les mêmes difficultés, réfléchir à comment pouvons-nous croitre, comment pouvons-nous étendre notre marque pour devenir demain la plus célèbre Marque africaine, » a ajouté Rodrig Tchatcho, styliste camerounais.

Organisé par Essence Magazine quasiment toujours en Nouvelle-Orléans aux Etats-Unis, ce festival existe depuis 22 ans.

Vignikpo Akpéné