Sierra Leone : la cour de Justice de la CEDEAO ordonne la réintégration de milliers de filles enceintes exclues de l’école

Freetown (© 2019 Afriquinfos)-Saisie en 2015 par l’ONG Femmes contre la violence et l’exploitation (WAVES), une organisation non gouvernementale sierra-léonaise, la Cour de justice de la CEDEAO siégeant à Abuja (Nigeria) vient de rendre son verdict sur une loi interdisant l’éducation scolaire aux milliers de filles enceintes.

La juridiction ouest-africaine, estime que la politique interdisant aux jeunes filles enceintes d’être scolarisées dans un établissement ordinaire en Sierra Leone s’apparentait à une discrimination et allait à l’encontre des dispositions de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples et d’autres instruments de droit international auxquels cet État est partie. Elle a ordonné sa révocation immédiate.

Cette loi a été imposée en 2015 par le ministre de l’Éducation à la suite de l’épidémie d’Ebola, d’après Waves, menace les droits de milliers de filles. Selon les chiffres officiels.

Selon les experts, 3.000 filles sont concernées par la situation, mais  le chiffre réel est beaucoup plus élevé. La Cour a également condamné un programme spécial du gouvernement soutenu par la Grande Bretagne et l’ONU offrant une scolarité limitée aux filles enceinte.

«Le jugement rendu le 12 décembre 2019 est capital pour les milliers de jeunes filles exclues de l’école et dont le droit à l’éducation sans discrimination est bafoué depuis quatre ans du fait de cette interdiction intrinsèquement discriminatoire», a réagi, Marta Colomer, directrice adjointe par intérim des campagnes pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale à Amnesty International.

Hannah Yambasu, directrice de Waves en Sierra Leone, a salué cette décision très importante qui «protège et garantit qu’elles puissent terminer leur études supérieur».

Innocente Nice

Ces articles devraient vous intéresser :

Lancement prochain de l'ECO dans la CEDEAO/Quelques apriorismes levés ici et là
Covid-19: Ingrédients de la résilience de la CEDEAO selon le Président Issoufou 
Le Maroc bientôt membre de la CEDEAO ?
Vers la création d’une task force permanente de l’UA contre les épidémies ?
La CEDEAO et de la CEEAC vont adopter une déclaration commune sur la sécurité
La commission de la Cedeao et la Suisse signe un partenariat portant sur des investissements dans le...
Crise post-électorale en Guinée : La Cedeao prend des décisions fermes
La CEDEAO appelle à une approche multipartite pour le développement et la gouvernance d’Internet dan...
Feuille de route de la CEDEAO pour contrer le mariage des enfants dans la région
La CEDEAO préconise une réouverture synchronisée des frontières début juillet
CEDEAO : début de brouille diplomatique entre Accra et Abuja ?
Crise en Guinée Bissau : la CEDEAO convoque un sommet extraordinaire sur le 8 novembre
Direction de l'OMC : la CEDEAO appuie la candidature d'Okonjo-Iweala et mobilise l'Afrique pour sa c...
Les Présidents de la CEDEAO en mode riposte anti-Covid-19
José Mario Vaz nomme un nouveau gouvernement et se met à dos la CEDEAO et l’UA
Guinée : Une mission de la Cédéao attendue à Conakry
Environnement des affaires dans la zone CEDEAO : un fiche d’évaluation désormais en vigueur
Guinée Bissau : La CEDEAO valide l’élection d’U. Sissoco, exige un nouveau Gouvernement
Le Maroc valablement représenté au sommet extraordinaire de la CEDEAO sur la lutte contre le terrori...
Restitution des biens culturels africains à leurs pays d’origine: La CEDEAO dotée désormais d'un out...
La Cedeao recommande d’écarter 2,4 millions d’électeurs du fichier électoral
Crise de la CEDEAO : après George Weah, Kako Nubukpo propose des solutions médianes
Les inquiétudes de la CEDEAO face à la situation qui prévaut en Guinée
La CEDEAO dément son approbation du Covid-Organics prisé ailleurs en Afrique

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés