Présidentielle en Côte d’Ivoire : la CENI fixe la date limite des dépôts de candidatures au 31 juillet

civ elections

Abidjan (© 2020 Afriquinfos)- En Côte d’Ivoire, les candidats à l’élection présidentielle ont jusqu’au 31 juillet pour déposer leurs dossiers de candidature. C’est ce qu’indique un communiqué de la CEI (Commission électorale indépendante), citant les textes règlementaires du Code électoral ivoirien.

En vertu des articles 24, 52, 53, 54 et 55, le dossier de chaque candidat doit comporter plusieurs éléments dont une déclaration de candidature. Ce document «comprend deux volets dont l’un constitué d’une fiche d’informations personnelles sur le candidat et l’autre, d’un tableau dans lequel doit être indiqué le nombre de parrainages obtenus par région ou par district autonome». Le document afférent à la déclaration «disponible sur le site de la CEI, doit être téléchargé et imprimé par le candidat». Elle indique, en outre, que «le document contenant les statistiques d’électeurs par région, district et département ainsi que le nombre de parrains requis est disponible sur le site internet de la CEI et peut être téléchargé par le candidat», précise la CEI.

Un extrait de l’acte de naissance ou du jugement supplétif en tenant lieu, un certificat de nationalité, un extrait du casier judiciaire, une attestation de régularité fiscale, une copie du reçu de cautionnement de 50 millions de FCfa, une lettre d’investiture du ou des partis ou groupements politiques, le cas échéant, font aussi partie des éléments qui doivent être déposés à la CEI, par chaque futur candidat. Enfin, le dernier élément, c’est la «liste des électeurs parrainant la candidature».

Un scrutin bénéficiant d’un massif accompagnement du PNUD

Suite à une requête du Gouvernement ivoirien aux Nations Unies, une mission d’évaluation des besoins électoraux s’est déployée dans le pays en novembre 2019.

Cette mission a recommandé le développement d’un projet d’assistance électorale, pour appuyer l’amélioration du système électoral ivoirien, tout en soutenant les efforts du Gouvernement en vue de l’organisation d’élections présidentielle et législatives transparentes, inclusives et apaisées.

Dans le cadre de cette assistance des Nations Unies au processus électoral en Côte d’Ivoire, le PNUD a abrité et facilité des rencontres entre la Commission Electorale Indépendante et les partis politiques, avec la société civile et les médias. Ces échanges ont contribué à faire valoir le point de vue de chacune des parties prenantes et à soulever quelques préoccupations qui ont favorisé l’apaisement et le maintien de 11.000 centres de collecte. Le projet a entrepris des activités visant à promouvoir l’inscription des électeurs sur la liste électorale.

Par ailleurs, un atelier sur le rôle et la contribution des Forces de Sécurité Intérieure à la sécurisation des élections a été organisé au profit des acteurs sécuritaires issus de la Police et de la Gendarmerie Nationale pour les instruire sur le cadre légal de leur intervention en période électorale. Ainsi, près de 30.000 agents des Forces de Sécurité Intérieure ont été formés sur les meilleures pratiques et leur rôle dans la gestion sécuritaire du processus électoral.

Le projet continuera son appui-conseil à la CEI pour l’organisation d’élections apaisées. Ces activités viseront la réduction des violences liées au processus électoral en mettant en place à la CEI un centre de coordination des mécanismes de réponses aux violences et incidents liés aux opérations électorales. L’accompagnement du PNUD s’inscrit dans une vision de renforcement des capacités à long terme pour les cycles électoraux et le renforcement des systèmes électoraux démocratiques en Afrique.

Les dépôts des dossiers de candidature en Côte d’Ivoire ont débuté le vendredi 16 juillet.

I. N.

Ces articles devraient vous intéresser :

Après le report des élections, une mission de la CEDEAO et de l’OIF à Conakry
Burundi/Elections générales: Pas de résultats provisoires avant lundi ou mardi prochains (CENI)
Côte d'Ivoire : pour Henri Konan Bédié, candidat à la présidentielle à 86 ans, "l'âge est un atout".
Elections générales d'octobre 2020 en Tanzanie : Enjeux et forces en présence
Elections 2020 au Niger: L'OIF au secours du fichier électoral dans un contexte de suspicion
Éthiopie : l'opposition ne décolère pas devant le report sine die des élections générales 2020
Tchad: Elections législatives, une Arlésienne depuis 2015
Présidentielle 2020 en Tanzanie: Lissu s'opposera au nom du Chadema à Magufuli
Burundi : à 2 mois des élections, le risque d’atrocités reste important, selon des enquêteurs de l’O...
Covid-19 : Le Mali maintient ses élections législatives malgré la menace de l’épidémie
Tanzanie: Magufuli rempile promettant des élections '' libres et équitables'' »
Côte d'Ivoire : le PDCI propose un report de 12 mois de la présidentielle d'octobre
Guinée : Les élections et le référendum de nouveaux reportés
Côte d'Ivoire: l'ex-chef de la diplomatie Amon Tanoh candidat à la présidentielle
Report des élections en Guinée : la CEDEAO et l’UA saluent la décision
Emmanuel Macron annonce la fermeture des frontières de l'Union européenne et le report du second tou...
Guinée: le président Condé, sollicité pour briguer un 3e mandat, réserve sa réponse
Guinée : La France déplore des élections non "crédibles"
Burundi : des élections générales sans observateurs régionaux
Élections générales 2020: Passe d'armes politiques entre Abiy Ahmed et ses opposants
En Centrafrique, l'ex-chef de l'Etat Bozizé candidat à la présidentielle de 2020
Guinée: la mobilisation contre un supposé 3e mandat recommence
Côte d'Ivoire: le président Alassane Ouattara candidat à un troisième mandat
Présidentielle au Burkina : Kaboré investi samedi par son parti malgré un bilan mitigé

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés