59 mille milliards de Fcfa qui consolident la place de leader de la Côte d’Ivoire dans l’UEMOA

Abidjan (© 2022 Afriquinfos)- Locomotive de l’économie dans la zone UEMOA, la Côte d’Ivoire entend bien maintenir sa position. Elle a mis à cet effet en branle, un Plan National de Développement (PND) qui mobilisera environ 59.000 milliards de FCFA sur la période 2021-2025.

C’est en grande pompe que les autorités ivoiriennes ont procédé le 15 juin dernier à la présentation du nouveau Plan National de Développement (PND). La cérémonie présidée par le Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire, Tiémoko Meyliet Kone, était en présence des membres du gouvernement, des opérateurs économiques du secteur privé et des partenaires techniques et financiers.

La mise en œuvre de ce nouveau PND devrait mobiliser 59.000 milliards de FCFA sur cinq ans (2021-2025). C’est justement du secteur privé (3/4) et des Partenaires Techniques et Financiers, que sont attendus les financements. L’objectif pour Abidjan, accélérer l’accès des populations à l’éducation, à l’eau potable, à l’électricité, aux soins de santé, à la protection sociale, à l’emploi en particulier pour les jeunes et les femmes.

Pour Tiémoko Meyliet Koné, l’exécution dudit Plan ‘’ est hautement important pour le futur de notre pays et de la sous-région ’’. Il est rejoint dans ses propos par le Premier Ministre ivoirien Patrick Achi qui indique que ‘’ Par ses infrastructures routières modernes et en pleine expansion, par son ouverture unique sur l’océan Atlantique, par son rôle de hub énergétique régional, par sa fonction de porte d’entrée naturelle vers deux marchés prometteurs, celui de 130 millions d’habitants de l’UEMOA et de 400 millions de la CEDEAO, la Côte d’Ivoire est cette terre d’avenir ‘’.

Le Chef du gouvernement ivoirien a insisté sur l’industrialisation comme clé de la transformation structurelle de l’économie. Ainsi a-t-il exhorté les investisseurs à axer davantage leurs interventions en faveur de transformation des productions nationales. ‘’ Si nous progressons, par une transformation industrielle locale bien plus forte, dans la maîtrise d’une plus grande part des chaînes de valeurs mondiales de nos cultures phares – le cacao, le café, l’hévéa, le coton, le cajou, l’huile de palme … -, alors, nous aurons déjà gagné en grande partie notre pari ‘’, a-t-il rassuré.

De toute évidence, l’appel des autorités ivoiriennes aux investisseurs a reçu un écho favorable. Les partenaires au développement ont fait des annonces de financement de 15.707 milliards de FCFA sur un objectif de 9.335,6 milliards de FCFA attendus.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés