Mali: Goïta veut augmenter les investissements sociaux au détriment du train de vie de l’Etat durant sa Présidence

Bamako (© 2021 Afriquinfos)- Désormais au Mali, la majeure partie des fonds de souveraineté du président sera allouée au secteur social. C’est ce qu’annoncé le nouveau président de la transition Assimi Goïta ce lundi 7 juin 2021, lors de sa cérémonie de prestation de serment.

Dans son discours d’investiture, le colonel Assimi Goïta a pris des engagements et fait des promesses aux Maliens et aux partenaires extérieurs. Il ambitionne augmenter les investissements sociaux au détriment du train de vie de l’Etat.

A l’audience du Centre international des conférences de Bamako, le colonel Assimi Goïta s’est montré inclusif, évoquant les agriculteurs comme les éleveurs en référence aux conflits intercommunautaires, et rassembleur, notamment concernant les coupes budgétaires du train de vie de l’Etat. Il a en outre promis de soutenir les secteurs de la santé et de la redistribution de l’eau potable sur l’ensemble du territoire. Un discours plein de promesses, donc, dans lequel le colonel s’est engagé à se battre pour apaiser les tensions.

« D’ores et déjà, j’ai décidé d’annuler les deux tiers du fonds de souveraineté du président… », a déclaré le colonel, déclenchant des ovations du public.

« L’amélioration de vie des Maliens sera un souci constant pour le nouveau gouvernement à venir. Elle sera recherchée de façon intelligente pour ne pas fragiliser l’équilibre budgétaire et ne pas compromettre les investissements. Ainsi, je vais demander au nouveau gouvernement qui sera mis en place, d’engager un dialogue franc et sincère avec l’ensemble des syndicats pour une résolution durable de la crise actuelle », annonce le président de la transition investi dont les propos suscitent déjà des réactions.

L’investiture s’est déroulée deux semaines après l’arrestation par les militaires du président Bah N’Daw et son Premier ministre, Moctar Ouane. Ces arrestations ont attiré les foudres de la communauté internationale sur le Mali.

Après avoir été suspendu par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest et l’Union africaine, la France avait décidé de suspendre temporairement les opérations conjointes de la force antiterroriste Barkhane. Cependant le président de la transition s’est également voulu rassurant envers son peuple et ses partenaires internationaux.

Le président fraîchement investi a également rassuré les partenaires internationaux, qui ont imposé des sanctions au Mali, en leur promettant que les délais de la transition seront respectés et que des élections justes et transparentes seront bien organisées.

Goïta s’est d’ailleurs empressé de nommer son Premier ministre : Choguel Maïga. Tête pensante du M5-RFP, mouvement qui avait lutté contre le pouvoir d’Ibrahim Boubacar Keïta, il est un civil, ce qu’attendait la communauté internationale. Reste à voir comment le duo fonctionnera.

V. A.

 

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés