Les grandes ambitions du colonel Doumbouya pour la Guinée en 2023

Conakry (© 2023 Afriquinfos)-  Pour l’année 2023, la Guinée ambitionne de poursuivre de grands chantiers démarrés depuis 2021. Alors qu’il faisait le tour d’horizon des grandes avancées qu’a connues son pays depuis 2021, le colonel Mamady Doumbouya a promis de s’inscrire dans cette même lancée.

Dans leur vision de rigueur administrative, des réformes ont été menées à tous les niveaux en Guinée, depuis la prise du Pouvoir par les Forces de Défense et de Sécurité. « Des réformes engagées sont nécessaires pour faire avancer notre pays », notamment,  la bataille acharnée contre la corruption. « La lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite demeure mon cheval de bataille. L’objectif de ce combat est de moraliser la gestion du bien public », a martelé le Colonel, lors de son discours de vœux du nouvel an.

Cette détermination a nécessité la création de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF). Une instance qui vise à lutter contre la corruption et le détournement de deniers publics. Selon le président guinéen, « les effets de la corruption (la pauvreté, le sous-développement) desservent la République, sapent ses fondements et freinent le progrès économique de notre État », a-t-il fait savoir.

Rappelant la construction des infrastructures durant l’année écoulée -routières, portuaires, scolaires, sanitaires, militaires, sportives, des logements sociaux-, le dirigeant a émis son intention de mettre un accent particulier sur l’éducation.

« Nous avons tous été secoués par les résultats catastrophiques de 2022, qui illustrent le niveau de dégradation de notre système éducatif. Ils nous appellent à repenser notre système éducatif et à placer au cœur de nos préoccupations l’éducation et l’avenir de nos enfants », a-t-il souligné.

S’agissant des besoins en soins médicaux, le chef de l’Etat a ordonné  pour « l’exercice budgétaire 2023, la rationalisation des ressources du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, pour accentuer les efforts sur la qualité des soins, qui passent par le renforcement des capacités du personnel, la construction de nouveaux hôpitaux et de centres de santé, la rénovation et l’équipement de quelques- uns ».

Pour cette année 2023, les secteurs culturels, artistiques, écotouristiques et d’investissements du pays seront mis en lumière à travers le projet de Branding National, a promis le chef de l’Etat.

M. Doumbouya a rappelé les Assises nationales qui étaient «  nécessaires » au regard de l’histoire de la Guinée. « La refondation que j’ai annoncée en 2021 vise à rassembler le peuple de Guinée. D’où l’idée qui a conduit à l’ouverture d’un cadre de dialogue inclusif afin d’offrir un espace de concertation pour décider ensemble de l’avenir de notre pays, discuter et lever toutes les incompréhensions, et de faire de cette transition »,a-t-il dit.

Aucune ambition pour les élections présidentielles

Alors qu’il rendait hommage à l’ensemble des acteurs socio-politiques pour leur contribution aux Assises Nationales, Mamady Doumbouya a mis en avant l’intérêt supérieur du peuple souverain de Guinée, tout en rappelant être « parvenu avec la CEDEAO à s’accorder, dans un compromis dynamique, sur un chronogramme qui va permettre la mise en œuvre des dix (10) points pour aboutir au retour à l’ordre constitutionnel ».

« Je tiens à rassurer l’opinion nationale et internationale que mon engagement est et reste le même. Il n’a pas changé d’un point. Conformément aux articles 46, 55 et 65 de la charte de la transition, ni moi, ni les membres du Comité National du Rassemblement pour le Développement, ni les membres du conseil national de la transition et encore moins les membres du gouvernement ne seront candidats aux futures élections. De façon très claire, cela veut dire que nous ne sommes candidats à rien », a-t-il promis.

Selon le chef de l’Etat, la période de transition permettra de mettre en place des institutions fortes qui résisteront à la tentation des hommes dont l’aboutissement sera l’organisation d’élections libres, crédibles, transparentes, inclusives et acceptées par toutes les parties prenantes.

« Il y a un an, je vous faisais le serment que la Guinée ne déraillera pas, parce que je ne faillirais pas. Elle ne vacillera pas non plus. Parce que je ne tremblerai pas. Cette détermination sera encore plus grande pour cette nouvelle année », a promis l’actuel président.

Mamady Doumbouya a terminé son adresse à la Nation en souhaitant à tous les guinéens une année de paix, de santé et de prospérité. « Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens », a-t-il conclu.

Vignikpo Akpéné

 

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés