La Banque mondiale insiste sur la place cardinale de l’orthodoxie financière

Abidjan (© 2019 Afriquinfos)- S’exprimait sur « les nouveaux mécanismes de  financement et de gouvernance des projets d’infrastructures et  d’équipements en Afrique», en marge d’un forum portant sur la gestion des projets de développement ce lundi, la nouvelle directrice des opérations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, le Bénin et le Burkina Faso, Coralie Gevers, a prévenu les États africains sur les risques des investissements.

Mme Gevers a exhorté les États sur le continent à engager des «  investissements stratégiques et prioritaires pour le pays », à l’ouverture de la 2è édition de  l’Université d’été des professionnels de la gestion des projets, couplée  du Forum des investissements des projets.

Les  gouvernants doivent s’assurer que les études de faisabilité sont « bien  faites » et y avoir un regard en amont et en aval, tout en  veillant  sur le respect des meilleures pratiques et le cadre de gouvernance  régissant les politiques d’investissement, a-t-elle souligné au cours du forum qui vise à cerner la préparation des projets, la  recherche de financement,  l’exécution et l’évaluation des  projets.

La rencontre qui se tient du  8 au 12 juillet 2019, seront l’occasion pour les participants d’‘échanger sur les problématiques liées aux investissements, avec 30  responsables et dirigeants représentants 21 fonds, banques et 187  entités porteuses de projets que sont les les ministères, les  collectivités et les entreprises.

Bruno d’Erneville, président  de la Fédération africaine des bureaux de contrôle et d’inscription, a  fait observer qu’il y a beaucoup de risques qui interviennent dans le  cadre des financements, entre autres des risques en phase de  planification, d’étude,  de construction et d’exploration. 

Pour  lui, l’évaluation de conformité (quantité/qualité) est un exercice très  important en matière de financement. Car cela permet de justifier les  dépenses et d’amortir à terme les financements concessionnels ou non  concessionnels. 

Le directeur de Cabinet du  ministre de l’Économie et des finances, Adama Coulibaly, s’est félicité  du thème qui va contribuer à opérer le choix des meilleures options de  financement des infrastructures en Afrique, un puissant levier de  croissance économique et de développement.

Xavier-Gilles CARDOZZO

Ces articles devraient vous intéresser :

La Banque africaine de développement envisage créer 25 millions d'emplois pour les jeunes
Africa CEO Forum 2018: NSIA et Sanlam arrachent le prix de la meilleure Société africaine de l'année
La Banque Africaine de Développement et MasterCard étendent l'Inclusion Financière en Afrique
Les banques du Maroc, du Nigeria et du Kenya parmi les nominés du Trophées d'African Banker 2018
Le soutien de la BAD et de l’Union Africaine au Sommet mondial du Genre
Les 55è Assemblée annuelle de la BAD reportées en Août (Akiwumi Adesina)
Le commerce intra-africain pourrait subir une augmentation de 15 % grâce à la mise en œuvre de la zo...
La Banque africaine de développement classée au 4e rang des entreprises les plus attractives en Afri...
Les banques d’Afrique de l’Est dominent les Trophées African Banker 2018
La BAD appelle les États-Unis à soutenir l’agriculture africaine
Le Maroc reste le premier client la Banque africaine de développement
BAD: Les accusateurs d’Adesina ne désarment pas et réclament une enquête indépendante
Transparence fiscale en Afrique en 2019 : les mauvais et bons élèves selon la BAD
Zoom sur Antoinette Sayeh, deuxième personnalité africaine au poste de DGA du FMI
La Banque africaine de développement présente l’édition 2018 des Perspectives économiques en Afrique
La BAD encourage les entreprises africaines à se mobiliser en faveur de la jeunesse africaine
BAD : Adesina disculpé, l'opposition entre membres africains et occidentaux reste de mise à un mois ...
Les femmes Africaines se font entendre au sommet des Nations Unies
Banques et Dettes : la Boad va rembourser Plus de 12 milliards FCFA de dettes mars 2018
Mary Robinson dirigera l'enquête indépendante sur le président de la BAD
Accélérer la reprise économique post-Covid-19 : les pistes de la BAD pour l'Afrique de l'Ouest
Attijariwafa bank et BMCE Bank of Africa élues « banques de l’année »
Les Assemblées 2018 de la Banque africaine de développement prennent fin dans un climat de satisfact...
Le Conseil des Gouverneurs du Groupe de la BAD au secours d'Adesina et se justifie

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés