Eranove fidèle à son engagement d’approvisionnement en eau et en  électricité en Afrique

Abidjan (© 2019 Afriquinfos) – Acteur majeur dans la gestion de services publics et la production d’électricité et d’eau potable, le groupe industriel panafricain Eranove, vient de rendre public son Rapport de développement durable 2018. Le document en question illustre l’engagement constant du Groupe en matière de Responsabilité sociale, sociétale et environnementale dans un modèle de synergies entre responsabilités et performances économique et financière.

Présent en Côte d’Ivoire depuis plusieurs décennies (SODECI, CIE, CIPREL, Awale, Smart Energy), au Sénégal (SDE) depuis 1996 et se développe au Mali, au Togo, au Gabon, à Madagascar, au Bénin, en RDC, au Sénégal et en Côte d’Ivoire, Eranove, détenu majoritairement par ECP (Emerging Capital Partners, leader panafricain du capital investissement), est un acteur panafricain dans la gestion de services publics et la production d’électricité et d’eau potable.

Avec un chiffre d’affaires de 597 millions d’euros, 455 millions de m3 d’eau potable produite, une capacité de production électrique exploitée de 1247 MW et plus de 1000 MW en développement, Eranove emploie plus de 9 000 collaborateurs, dont il catalyse les compétences et les savoir-faire au service de 2,2 millions de clients pour l’électricité et 1,9 million pour l’eau (chiffres 2018).

« Le groupe industriel panafricain Eranove développe un modèle original sur le continent qui allie un ancrage africain, une expertise sur toute la chaîne de valeur des métiers de l’eau et de l’électricité et un engagement fort en faveur des partenariats public-privé. Pour être pérennes, et répondre efficacement au défi africain de l’accès aux services essentiels de la vie, nos actions et nos succès prennent en compte les enjeux de développement durable, et sont responsables vis-à-vis de notre environnement et de toutes nos parties prenantes : actionnaires, clients, collaborateurs, société civile », déclare Marc Albérola, Directeur Général du Groupe Eranove.

Signe fort de cet engagement en matière de RSE (Responsabilité sociale et environnementale), les rejets en CO2eq / GWh produit ont diminué de 22% en trois ans. 205 531 nouveaux branchements sociaux en électricité ont été réalisés, ainsi que 101 000 nouveaux branchements sociaux en eau potable. Les accidents du travail ont baissé de 23% par rapport à 2015, et 94% des salariés du groupe sont embauchés en CDI. Sa stratégie industrielle et responsable a permis à Eranove d’accélérer ces dernières années son développement à l’échelle continentale avec de nombreux projets : les centrales électriques de Kékéli Efficient Power (Togo) et d’Atinkou – CIPREL 5 (Côte d’Ivoire) utilisant la technologie du cycle combiné gaz-vapeur qui permet de réduire les émissions de CO2 ; les centrales hydroélectriques de Asokh Energy et Louetsi Energy (Gabon), de Sahofika (Madagascar) et de Kénié (Mali).

« Cette montée en puissance du groupe panafricain Industriel Eranove à la fois comme producteur indépendant et gestionnaire délégué des services publics dans les secteurs de l’eau et de l’électricité traduit la solidité de nos capacités industrielles, la force de notre modèle basé sur des expertises et compétences africaines et la qualité de nos relations avec les autorités des pays dans lesquels nous sommes présents. Le respect de la biodiversité, la réduction de l’empreinte carbone, le déploiement de technologies efficientes et de solutions digitales, l’optimisation de l’entretien de nos sites et réseaux et de la relation clients sont autant de priorités que nous déclinons dans nos projets et opérations », conclut Marc Albérola.