Bebi Philip, Molare, Ariel Sheney et d’autres stars prêtent leur voix pour la paix en Côte d’Ivoire

Abidjan (© 2020 Afriquinfos)- Une quinzaine de musiciens dont Molare, Ariel Sheney et Bebi Philip ont lancé mercredi un titre pour appeler à la fin des troubles électoraux dans le pays. « Tu es du Sud, je suis du Nord, ça ne change rien, tu es mon frère. Il est de l’Ouest, tu es du Centre, ça ne change rien, on est Ivoiriens », « Nous on veut la paix » : peut-on écouter dans les paroles de la chanson.

« Tu es du Sud, je suis du Nord, ça ne change rien, tu es mon frère. Il est de l’Ouest, tu es du Centre, ça ne change rien, on est Ivoiriens », chantent les artistes réunis par DJ Lewis, initiateur du projet.

Initié par DJ Lewis, ce concept se donne pour mission d’apaiser les tensions qui ont fait au moins 85 morts et près de 500 blessés depuis août, notamment dans des affrontements intercommunautaires liés à l’élection présidentielle du 31 octobre.

« J’ai voulu faire une chanson pour dire non à ce qu’on voyait venir: la guerre civile, intercommunautaire, interreligieuse », a expliqué lors d’une conférence de presse à Abidjan DJ Lewis, musicien de « coupé-décalé », le style le plus en vogue en Côte d’Ivoire.

« On a déjà vécu ça en 2010 », lors de la crise post-électorale qui avait fait 3.000 morts, rappelle-t-il.

« Nous on veut la paix en Côte d’Ivoire, on ne veut plus la guerre dans notre pays », reprennent en choeur Abou Nidal, Affou Keita (seule femme du groupe), Didier Bilé, Jim Kamson et les autres.

Pour donner un retentissement maximum au message, les musiciens viennent de toutes les régions du pays, sont de plusieurs religions et chantent en plusieurs langues locales (outre le français). Ils représentent aussi tous les grands styles musicaux : coupé-décalé, zouglou, reggae, rap et variétés.

« En Côte d’Ivoire, les artistes sont plus respectés que les hommes politiques, la population nous écoute », a assuré la star du coupé-décalé Molare.

D’après DJ Lewis, une fois que le clip de la chanson sera lancé, le groupe doit donner des concerts dans tout le pays, particulièrement dans les zones touchées par les troubles dans le Centre. Le calendrier n’est pas encore arrêté, mais la tournée se fera « le plus rapidement possible »,.

Les troubles se sont apaisés depuis une semaine avec le début d’un dialogue entre le pouvoir et l’opposition, mais la crise politique n’est pas réglée. « Les hommes politiques doivent désarmer leurs cœurs pour que la Côte d’Ivoire demeure dans la paix et la cohésion sociale », a plaidé le chanteur Abou Nidal.

En amont à la présidentielle du 31 octobre 2020, de nombreux artistes, dont le groupe star Magic System avaient déjà produit une série de concerts dans le cadre d’une « caravane de la paix ».

Depuis aout, les tensions ont fait au moins 85 morts et près de 500 blessés dans le pays.

VIGNIKPO AKPENE

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés