Aoua Bocar Ly-Tall décrypte l’humanisme de Cheikh Anta Diop décédé en 1986

Dakar (© 2022 Afriquinfos)-  Il demeure sans aucun doute, l’écrivain et anthropologue africain le plus connu au monde. Sa vie et ses œuvres ont été scrutés dans tous les sens. Dans un essai-témoignage, l’auteure Aouan Bocar Ly-Tall s’est pour sa part intéressé à la dimension humaine de l’érudit sénégalais.    

«Cheikh Anta Diop : l’humain derrière le savant» paru cette année aux éditions L’Harmattan Sénégal, c’est le titre de l’œuvre présenté le samedi 7 mai dernier à Dakar par Aoua Bocar Ly-Tall. Cette chercheuse en Sciences sociales qui a l’avantage d’avoir côtoyé l’éminent écrivain pendant 9 ans, livre des pans méconnus de sa vie.

Son livre est fait, entre autres aspects, d’anecdotes sur la vie sociale et politique du savant dont la première université publique sénégalaise porte le nom depuis 1987. Elle y explore la vie du savant et du politique, de l’humain, de l’éducateur et du panafricaniste que fut Cheikh Anta Diop.

L’auteure, Docteur en Sociologie vivant au Canada, loue ‘’le respect et la sensibilité de Cheikh Anta Diop pour la cause paysanne’’. Selon elle, les paysans, que l’élite intellectuelle méprise par moments, était, aux yeux du savant, ‘’dépositaire de la sagesse africaine’’. ‘’On ne peut pas prétendre diriger un peuple sans le connaître dans sa profondeur’’, a commenté Aoua Bocar Ly-Tall, estimant qu’il en va de même pour qui veut diriger les paysans.

‘’Nations nègres et culture : de l’Antiquité nègre égyptienne aux problèmes culturels de l’Afrique noire d’aujourd’hui’’, publié en 1954, fait partie des nombreux essais publiés par Cheikh Anta Diop et devenus de véritables références scientifiques et historiques.

S. B.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés