Bilan de la visite à Paris de Faure Gnassingbé: partenariat renforcé, concertations diplomatiques et opportunités d’investissement 

Paris (© 2021 Afriquinfos)- Le Président de la République Togolaise S.E.M Faure Essozimna Gnassingbé, a achevé le 09 avril une visite officielle de trois jours en France à l’invitation de son homologue S.E.M le Président Macron.

Ce déplacement, placé sous le signe du renforcement du partenariat bilatéral et de la coopération pour la sécurité et la stabilisation du Sahel a donné lieu à une vingtaine de rencontres de haut niveau et à la signature d’accords économiques importants.

Le point d’orgue de cette visite a été le déjeuner de travail, vendredi 9 avril, à l’Élysée, entre les deux chefs d’État. « Ce déjeuner a été l’occasion d’aborder les relations bilatérales entre la France et le Togo et d’engager une nouvelle dynamique plus ambitieuse. Le Togo affiche une trajectoire économique qui offre de nombreuses opportunités et je suis vraiment désireux de renforcer le partenariat économique avec la France. Le Président Macron a exprimé également cette volonté et je suis convaincu que nous y parviendrons. Concernant la situation régionale et la violence dans la région du Sahel, j’ai exprimé au Président Macron mon engagement total pour contribuer au rétablissement de la paix et de la sécurité dans toute la sous-région, en rappelant notamment la présence de 1100 militaires togolais au sein de la Minusma au Mali et la tenue à Lomé, le 8 mars, de la première réunion que j’ai présidée du
Groupe de suivi et de soutien à la transition au Mali », déclare le Président de la République Togolaise, Faure Essozimna Gnassingbé.

Autre temps fort de cette visite : la réception du Chef de l’État au Sénat, à l’invitation du président de cette Haute Assemblée, M. Gérard Larcher. Elle a donné lieu à des échanges fructueux sur la décentralisation, l’impact économique de la crise sanitaire, les questions sécuritaires et la paix. Les sujets relatifs au rôle des diasporas dans le développement ont été au coeur d’une rencontre avec le Ministre français de l’Europe et des Affaires Étrangères, M. Jean-Yves Le Drian, qui a clôturé la journée du 9 avril.

Le Président de la République Togolaise, SEM Faure Essozimna Gnassingbé, s’est entretenu avec plusieurs dirigeants de grands groupes français des domaines de l’énergie, de l’eau, du numérique et des infrastructures. Il a aussi reçu MM. Alexandre Vilgrain et Étienne Giros, respectivement président et président délégué du Conseil Français des Investisseurs en Afrique (CIAN), ainsi que M. Nicolas Dufourcq, président de la Banque Publique d’Investissement (BPI France). Des échanges fructueux de nature à stimuler le partenariat avec le secteur privé français.

Au cours de ce voyage, une délégation de la République Togolaise, conduite par M. Sani Yaya, Ministre de l’Économie et des Finances, a été reçue au Mouvement des entreprises de France (MEDEF) par son vice-président, M. Fabrice Le Saché, et par M. Momar Nguer, président du Comité Afrique de l’organisation patronale française. Cette réunion de travail a porté sur l’approfondissement des relations économiques bilatérales.

Le Togo a adopté une stratégie de réformes pour stimuler l’investissement et améliorer le climat des affaires. Le pays s’est ainsi positionné comme hub logistique de premier plan et bénéficie de la présence de nombreuses entreprises étrangères, et françaises.

Avec un taux de croissance relevé à 1,8 % pour 2020, contre une prévision initiale comprise entre 0,4 et 0,7%, l’économie togolaise affiche une forte résistance au choc COVID et une résilience propre à accélérer la relance post-pandémie. En ce sens, le Togo est en discussion avancée avec le Fonds Monétaire international et la Banque Mondiale pour mobiliser de nouveaux financements qui soutiendront la stratégie nationale de développement contenue dans la «Feuille de route gouvernementale Togo 2025», adoptée en octobre 2020.

Quatre accords économiques ont été signés au cours de cette visite à Paris. Deux concernent le secteur de l’énergie : un accord de financement pour le déploiement de 50.000 lampadaires solaires par la société Sunna Design avec un financement français de 40 millions d’euros et une convention de financement avec l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre du projet PERECUT pour électrifier 50 villes du pays (75 millions d’euros). Une convention de partenariat a été conclue avec Expertise France pour la mise en oeuvre du programme «Talents en Commun», visant à mobiliser les compétences de la diaspora pour un accompagnement sur les métiers du digital. Enfin, une déclaration d’intention a été signée pour la mise en oeuvre du projet de «convergence Énergie-Digital» visant à déployer la fibre optique sur le réseau électrique togolais.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés