ONU : le Kenya siègera au Conseil de sécurité de l’ONU après une rude bataille face à Djibouti

cedeao

Nairobi (© 2020 Afriquinfos)- Après un premier tour  soldé par une défaite, l’Assemblée générale de l’ONU a finalement réussi à départager le Kenya et le Djibouti pour le siège africain au Conseil de sécurité 2021-2022.

Alors que la veille le premier tour n’avait pas donné de vainqueur clair pour occuper le siège africain en tant que membre non permanent du  Conseil de sécurité de l’ONU, jeudi, les votes ont tranché en faveur de Nairobi qui a obtenu 129 votes (contre 113 au premier tour) et Djibouti 62 (contre 78 au premier tour). Sur les 193 membres des Nations unies, 191 ont déposé un bulletin valide dans l’urne.

Une majorité des deux tiers, soit 128 votes, était nécessaire pour l’emporter. Le Kenya remplacera en janvier l’Afrique du Sud.

Pas d’entente au niveau africain

Tranchant avec les années précédentes qui leur faisaient choisir un seul candidat pour assurer sa victoire, les pays africains n’avaient pas réussi cette année à s’entendre.

Le Kenya s’est targué d’avoir le soutien de l’Union africaine, mais Djibouti avait jugé être prioritaire en vertu d’un principe de rotation alors que Nairobi a siégé au Conseil un plus grand nombre de fois.

Mercredi, l’Assemblée générale de l’ONU avait élu dès le premier tour l’Inde, le Mexique, la Norvège et l’Irlande pour les quatre autres sièges du Conseil qui étaient à pourvoir. Le Conseil de sécurité de l’ONU compte quinze membres, dont cinq permanents et dix non permanents renouvelés par moitié tous les ans.

En Janvier donc, Nairobi prendra la place de l’Afrique du sud, aux côtés l’Inde, du Mexique, de la Norvège et de l’Irlande qui ont été élus mercredi dès le premier tour.

Cette année, les pays africains ne se sont pas entendus pour nommer leur représentant. Le Djibouti avait estimé être prioritaire étant donné que le Kenya a déjà siégé à plusieurs reprises au Conseil mais le Kenya a affirmé avoir le soutien de l’Union Africaine.

Pour rappel, le Conseil de sécurité de l’ONU compte 15 membres, dont cinq permanents et dix non permanents renouvelés par moitié tous les ans.

I.N.

 

Ces articles devraient vous intéresser :

L’UA et l’ONU travaillent à réduire la pauvreté et la faim en Afrique
Mali : le massacre à Ogossagou sur le point d’être qualifié de crime contre l’humanité (ONU)
AG de l’ONU : l’exacerbation de la crise libyenne au menu d’un mini-sommet présidé par la France
Massacre au Cameroun: l'ONU veut une enquête "indépendante, impartiale"
L’ONU fait de la fin du conflit en Libye une perspective réaliste
Le Prix de la policière de l’ONU décernée à la Sénégalaise Seynabou Diouf
Frappes aériennes meurtrières en Libye de juillet 2019 : L'ONU appelle à une enquête indépendante
Paix et la sécurité en Afrique : L'UA et l'ONU s'engagent à intensifier leur partenariat
Afrique australe: 45 millions de personnes menacées par la famine, selon l'ONU
Loi sur les libertés publiques au Togo : le politologue Mohammed Madi Djabakate salue la position de...
Immigration: au moins 1.750 personnes mortes durant les traversées d’Afrique vers les côtes méditerr...
Guterres remet la RDC en haut de l'agenda diplomatique de l'ONU
L’ONU appelle la population d’Afrique de l’Ouest à respecter les consignes pour vaincre le Covid-19
Guinée-Bissau : l’ONU salue le bon déroulement du scrutin présidentiel
Libye: l'émissaire de l'ONU dénonce des violations continues des accords de Berlin
Gouvernance de l’ONU : ces 4 Africaines nommées à la tête d’institutions-clés de l’organisation
Burundi : à 2 mois des élections, le risque d’atrocités reste important, selon des enquêteurs de l’O...
Coronavirus: une employée de l'ONU parmi les 4 cas au Sénégal, une première mondiale
Ghassan Salamé, l'envoyé spécial de l'ONU pour la Libye vient de démissionner
Sahara occidental: Le chef de l'ONU espère le maintien d'une "dynamique" politique
Covid-19 : le chef de l’ONU appelle à affronter ensemble un ennemi commun
RDC: A Beni, Guterres a promis la poursuite du soutien de l'ONU contre les groupes armés
Covid-19 : L’ONU craint une montée de contaminations en Ethiopie en provenance d’Arabie
Le Conseil de sécurité de l'ONU réclame la libération de Soumaïla Cissé

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés