Mondiaux d’Athlétisme : l’Afrique repart de Doha avec 27 médailles dont 9 en Or

Doha (© 2019 Afriquinfos)- Les athlètes africains aux Mondiaux de Doha, sont montés à neuf reprises sur la plus haute marche du podium. Comme lors des derniers championnats du Monde à Londres, ce sont les Kenyans qui ont récoltés le plus de breloques dorées suivis des Ethiopiens et des Ougandais qui poursuivent leur percée au niveau mondial.   

Pas de grosses surprises à Doha, côté Afrique. Comme d’habitude, les athlètes Kenyans et Ethiopiens ont été les grands pourvoyeurs de médailles notamment sur les courses longues distances et moyennes. Au classement général, le Kenya a, à nouveau terminé 2ème avec cinq médailles en Or, deux en Argent et quatre en Bronze. Hellen Obiri, championne du monde et d’Afrique en titre a remis ça sur 5000 mètres dans la capitale qatarie en s’adjugeant l’or. Ses compatriotes, Ruth Chepngetich au Marathon, Beatrice Chepkoech et Conseslus Kipruto au 3000 m steeple-chase et Timothy Cheruiyot au 15000 m, ont également dicté leur loi.

Côté Ethiopie, Muktar Edris, déjà vainqueur à Londres en 2017, devient double médaillé d’or sur 5 000 mètres. Il conserve donc son titre. Lelisa Desisa est aussi médaille d’or sur le marathon. Les deux dernières médailles d’or africaine sont à mettre à l’actif des Ougandais, Halimah Nakaayi, médaille d’or sur 800 mètres et Joshua Cheptegei, médaille d’or sur 10 000 mètres.

En récapitulatif toutes les médailles africaines se répartissent comme suit : neuf en or (cinq pour le Kenya, deux pour l’Ouganda et l’Ethiopie) ; huit en argent (cinq pour l’Ethiopie, deux pour le Kenya, une pour l’Algérie) ; dix en bronze (quatre pour le Kenya, une pour l’Ethiopie, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Maroc, la Namibie et le Nigeria).

S.B.

Lire aussi

Related Posts

None found

Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés