Le Kenya attend de l’ONU le vote d’un budget de 600 millions de dollars pour déployer ses 1000 soldats à Haïti

Nairobi (© 2023 Afriquinfos)- Annoncé quelques mois plus tôt, le déploiement de policiers kényans en Haïti pour lutter contre les gangs armés, ne se fera pas sans une contribution financière de l’Organisation des Nations-Unis (ONU). Le Ministre Kényan de l’Intérieur a évalué cette contribution à 600 millions de dollars.  

Les autorités kenyanes veulent bien envoyer un contingent de policiers en Haïti, pour aider les services de sécurité locaux à combattre les gangs locaux, mais pas à leurs frais. Jeudi, devant le Comité conjoint de sécurité de l’Assemblée nationale et du Sénat kenyan, Kithure Kindiki, ministre de l’intérieur a donné plus de détails sur le déploiement de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité (MMSS). Il a notamment précisé que la Mission sera constituée par onze ( 11) pays qui vont également envoyer des troupes en Haïti dont le Sénégal (350 hommes), le Burundi (250), le Chili, la Jamaïque, l’Équateur, la Barbade (200 chacun) et les Seychelles qui déploieront 190 officiers. Pour un total de 1,590 hommes qui s’ajouteront au 1,000 Kényans. L’officiel kényan a insisté sur le fait que : « Nous n’envoyons pas une force d’occupation, nous envoyons une force pour soutenir les structures déjà existantes dans ce pays, sur la base de leur demande ».

Selon le ministre Kithure Kindiki, qui a assuré aux Députés et Sénateurs qu’« á moins que toutes les ressources ne soient mobilisées (…), nos troupes ne quitteront pas le pays», le budget global pour le déploiement des policiers pendant un an, qui vise à rétablir le calme dans ce pays des Caraïbes en proie à des gangs contrôlant des régions entières du pays, s’élève à 600 millions de dollars. Il a expliqué que ce budget inclus la formation, le soutien administratif, le transport, l’achat d’équipement technique, d’équipement général et à l’achat d’armes, de munitions et de matériels anti-émeutes.

Les Etats membres des Nations-Unis et les Organisations des Nations Unies via un Fonds fiduciaire, devront passer à la caisse pour financer la MMSS, a fait savoir M. Kindiki.

Le déploiement des policiers kényans doit d’abord passer par le vote du Parlement kényan, comme l’exige la Constitution.

Boniface T.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés