Kenya : L’ex-président Daniel arap Moi décédé à l’âge de 95 ans

Nairobi (© 2020 Afriquinfos)-Son mandat entre 1978 à 2002 fut notamment marqué par la répression, le musellement de la dissidence et la corruption qui lui aurait permis de détourner près d’un milliard de dollars.

Selon une annonce faite par l’actuel président Uhuru Kenyatta, l’ancien président kényan Daniel arap Moi, qui a dirigé le pays d’une main de fer entre 1978 et 2002, est décédé mardi 4 février matin à l’âge de 95 ans.

« C’est avec une profonde tristesse que j’annonce le décès d’un grand homme d’Etat africain, Son Excellence Daniel Toroitich arap Moi, le deuxième président du Kenya », a indiqué M. Kenyatta dans une « proclamation présidentielle » écrite.

Ce dernier a ordonné que le pays observe un « deuil national » jusqu’aux funérailles, qui seront des « funérailles d’Etat » et dont la date doit encore être déterminée. L’ancien président est décédé « aux petites heures du matin ce 4 février 2020 à l’hôpital de Nairobi, en présence de sa famille ».

Opposant farouche au multipartisme

Daniel arap Moi, instituteur de formation, avait succédé au père de l’indépendance Jomo Kenyatta à la mort de celui-ci en 1978. Débute alors un long règne, vite marqué par le durcissement d’une répression que maniait déjà Jomo Kenyatta, le musellement de la dissidence, des détentions arbitraires, des opposants torturés et la corruption. Un système de parti unique est instauré en 1982.

L’ex-président se posera comme un farouche opposant au multipartisme, qu’il finit par rétablir sous la pression du clergé, de la société civile et de la communauté internationale pour les élections générales de 1992. Dans le collimateur de son régime figurent les élites culturelles, des militants des droits de l’homme, des défenseurs de l’environnement, comme l’écrivain Ngugi wa Thiong’o ou la future Prix Nobel de la paix Wangari Maathai.

Les Kényans subissent aussi le chômage et l’inflation, dans une économie gangrenée par la corruption : Moi parti du pouvoir, son régime sera accusé de détournements de fonds massifs, via un système de fausses exportations – l’affaire « Goldenberg », pour laquelle il ne sera jamais vraiment inquiété.

Dans un rapport établi dans les années 2000, Kroll, cabinet d’enquêtes spécialisé dans la gestion du risque, affirmait que des sociétés fantômes du président Moi et de ses associés avaient détourné un milliard de dollars du pays pendant ses vingt-quatre ans au pouvoir.

Ces dernières années, des observateurs kényans ont à plusieurs reprises déploré une forme de réhabilitation en douceur de l’ancien autocrate, recevant régulièrement la visite de responsables politiques de premier plan venus le consulter.

I.N.

Ces articles devraient vous intéresser :

Covid-19: l'Algérie referme des commerces à cause de l'indiscipline
Le Sénégal rouvre ses frontières aériennes
Lutte contre le Covid-19 : le Nigeria ordonne un confinement total à Abuja et Lagos
COVID-19 : les solutions préconisées par l'OMS en Afrique
Lutte contre la propagation du COVID-19 : la BCEAO prend 8 mesures pour booster les transactions éle...
Coronavirus: accord de principe du FMI sur une aide de 221 millions de dollars au Sénégal
Dans plusieurs pays d'Afrique centrale, le masque devient obligatoire
Le Covid-19 plombe la South African Airways privée d'aide étatique
L'Ethiopie annonce deux premiers décès dûs au coronavirus
Sahel: 4 premiers cas confirmés de coronavirus parmi les soldats de Barkhane
L'aide extérieure sera essentielle pour soutenir l'Afrique contre le Covid-19 (FMI)
50ème anniversaire de l’OIF/Coronavirus : l’organisation reporte les manifestations d’envergure mais...
Coronavirus : L’état de la pandémie en Afrique au 30 avril
Afrique/Covid-19 l’extrême pauvreté guette 29 millions de personnes selon la CEA
Covid-19 : Euler Hermes inquiet pour le tissu social en Afrique
Coronavirus: l'Egypte interdit l'entrée des citoyens qataris
Afrique : ces personnalités politiques emportées par le coronavirus
Libye : la Communauté internationale appelle à une trêve humanitaire pour circonscrire le Coronaviru...
Coronavirus : Donald Trump promet un soutien à Cyril Ramaphosa
Le Forum de Paris sur la Paix 2020 maintenu malgré le Covid-19
Covid-19 : la BCEAO accompagne les entreprises incapables de rembourser leurs crédits
Coronavirus :les six recommandations de l’OMS aux Gouvernements pour stopper les contaminations
L’état de la pandémie en Afrique au 23 juillet 2020
La Covid-19 contraint Rugby Africa à annuler la saison 2019-2020

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés