Crime organisé en Afrique en 2023: Grandes tendances et principales leçons en 2023 selon l’index ‘ENACT’

Bruxelles (© 2023 Afriquinfos)- Selon l’indice ENACT 2023 – la troisième édition depuis sa création en 2019 – la criminalité organisée reste un défi majeur dans le monde entier. Sur le continent, l’Afrique de l’Est est la région la mieux notée du continent pour la criminalité globale (5,88), suivie par l’Afrique de l’Ouest (5,44).

L’Afrique de l’Est se classe parmi les cinq premières régions du monde pour la criminalité, en tant que foyer d’activités illicites et bastion d’acteurs criminels, dont l’influence est aggravée par des conflits prolongés qui rendent la région particulièrement vulnérable à la menace de la criminalité organisée. La moyenne de l’Afrique en matière de criminalité est de 5,25, avec une moyenne de résilience de 3,25.

Le Kenya, pays d’Afrique de l’Est, a une moyenne élevée de 7,02 et une moyenne de résilience de 5,33. Le pays se classe en tête des neuf pays de la région, et se positionne quatrième sur les 54 pays du continent. Au niveau mondial, il est classé 16e sur 194 Républiques. Implicitement, le pays est une plaque tournante importante pour la criminalité organisée et bien qu’il existe des cadres réglementaires et institutionnels pour lutter contre la criminalité organisée, il y a une marge de progression importante à opérer.

Pour tous les marchés criminels évalués, le Kenya obtient des résultats supérieurs à la moyenne: trafic d’êtres humains (8,0 sur 10); contrebande d’êtres humains (7,5); extorsion et racket de protection (7,0); trafic d’armes (7,5); commerce de produits contrefaits (7,0); trafic d’héroïne (7,5); trafic de cocaïne (6,0); trafic de cannabis (6,5); trafic de drogues synthétiques (5,5); cybercriminalité dépendante (8,0); et criminalité financière (7,5).

Ces marchés illicites ont un effet négatif sur la quasi-totalité de la société kenyane. Ils sont non seulement très rentables, mais aussi de plus en plus répandus. La criminalité organisée se développe en tirant parti des lacunes en matière de gouvernance, des inégalités économiques et des frictions politiques.

Elle représente une menace importante pour les moyens de subsistance et un obstacle à la coopération internationale indispensable dans un contexte de disparités politiques, sociales et économiques croissantes à l’échelle mondiale.

L’indice ENACT est un outil qui mesure et évalue les niveaux de criminalité organisée sur le continent. Il classe les 54 pays du continent en fonction de leur niveau de criminalité sur une échelle de 1 à 10 (du plus faible au plus élevé) et de leur niveau de résistance à la criminalité organisée sur une échelle de 1 à 10 (du plus faible au plus élevé).

L’indice ENACT donne les tendances continentales et un aperçu de la dynamique régionale de l’Afrique, grâce à des présentations des résultats. Les conclusions de l’indice ENACT 2023 indiquent clairement qu’il faut faire davantage pour s’attaquer à la relation entre la criminalité organisée et les tendances mondiales, ainsi qu’à l’impact des économies illicites sur la gouvernance et le bien-être.

L’indice ENACT n’est pas seulement un exercice analytique: il est conçu pour enrichir la base de données afin de permettre des réponses politiques plus efficaces. Une radiographie peut révéler le problème, mais pas le remède. Par conséquent, les données présentées dans ce Rapport peuvent être utilisées comme un outil de changement.

V. A.

Lire aussi

[custom-related-posts]
Afriquinfos.com © Copyright 2020, Tous droits réservés