RDC : 37 millions d’habitants n’ont pas accès à l’eau potable

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

47 millions de Congolais n'utilisent pas de latrines améliorées, plus de 10 millions défèquent dans la nature et 40 millions ne se lavent pas les mains aux moments critiques ou après avoir été aux toilettes, ajoute le rapport.

Pour la responsable du programme Eau, Hygiène et Assainissement (Wash) au sein de l'OMS, le Dr Kossi Ayigan, qui a présenté ce rapport jeudi à Kinshasa, "avec ces comportements, il n'est pas étonnant d'avoir la poussée des épidémies ces derniers temps en République démocratique du Congo".

"L'environnement dans lequel nous vivons se dégrade de plus en plus au point de nous rendre très vulnérables aux maladies", a-t- elle dit.

- Advertisement -

Le Dr Kossi Ayigan a déclaré que le choléra qui sévit en RDC depuis mars 2011 ne cesse de faire des victimes.

Selon elle, pour un total de 8.360 cas et 444 décès, la province du Bandundu compte 2.408 cas et 145 décès, la province de l'Equateur a enregistré 3.046 cas contre 165 décès. Kinshasa a enregistré 1.185 cas et 48 décès, la Province Orientale 90 cas et 2 décès et le Bas-Congo 1.631 cas et 84 décès.

Dans la ville de Kinshasa, ce sont les communes de Limete, de Maluku et de Masina, et le quartier Kingabwa riveraines du fleuve Congo qui battent le record de personnes contaminées, a-t-elle affirmé.

"La vérité est que si l'Etat congolais ne s'implique pas dans la sensibilisation de la population sur les conditions salubres à imposer dans notre environnement en l'impliquant totalement, tous les efforts que les acteurs humanitaires sont en train de mener resteront vains. Et par conséquent, on aura chaque année à déplorer la résurgence des épidémies et les morts qu'elles entraîneront", a conclu la responsable du programme Wash.