RDC : Le Premier ministre rejette la proposition de surseoir la TVA

Afriquinfos Editeur
2 Min de Lecture

Agenda

mai 2024
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

"Nous maintenons le principe de la TVA, tout en intégrant les observations que nous allons tous corriger ensemble", a répondu M. Muzito.

Pour lui, la première correction éventuelle va consister à intégrer déjà les amendements qui sont pris en charge, dans le cadre réglementaire, par les ministres. "Sans attendre la fin de l' année, nous pouvons déjà évoluer dans la révision", a-t-il dit.

Il a aussi espéré que d'ici le mois d'avril, la RDC pourrait être dotée d'une nouvelle Assemble nationale qui pourrait recevoir du gouvernement des projet de lois portant révision de la TVA ou de certaines dispositions en annexe aux projet de loi budgétaire.

- Advertisement -

La FEC avait proposé au gouvernement congolais de surseoir la TVA qui est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2012, et de revenir à l'Impôt sur le chiffre (ICA)

"Nous recommandons au gouvernement de mettre en place un cadre de concertation inclusif pour examiner les préoccupations soulevées enfin de modifier la loi instituant la TVA afin d' intégrer tous les amendements et de former et vulgariser suffisamment les assujettis et le personnel de l'administration fiscale et de la Fonction publique", a déclaré Albert Yuma, président de FEC.

Une hausse de prix a été observée dans toutes les provinces du pays depuis l'instauration de la TVA.